PARTAGER

Un Comité régional de développement (Crd) sur le Gamou de Diacksao a été présidé hier par le gouverneur de la région de Thiès, Amadou Sy, en présence du marabout de Diac­ksao, Serigne Sidy Ahmed Sy «Dabakh», et du maire de Koul, Mo­dou Fall, à la gouvernance de Thiès.

La 18ème édition du Gamou de Diacksao est prévue le 29 avril 2017. A deux semaines de l’événement, un Comité régional de développement préparatoire co-présidé par le gouverneur de la région et le marabout de Diacksao, Serigne Sidy Ahmed Sy «Dabakh», a été organisé après le Cdd préparatoire tenu à Tivaouane sous la présidence du préfet du département, Makane Mbengue. Une rencontre de travail qui a permis à l’autorité administrative et au guide religieux de faire le point avec les chefs de service impliqués dans l’organisation sur les besoins exprimés par le Comité d’organisation de la 18e édition du Gamou annuel de Fass-Diacksao pour assurer une bonne réussite de l’évènement. Lesquels ont tous réaffirmé les engagements qu’ils avaient pris lors de la première rencontre devant l’autorité départementale. C’est ainsi que pour la couverture sanitaire, le représentant du médecin-chef de la Région médicale de Thiès a annoncé la mise à disposition d’un lot de médicaments pour une valeur de 700 mille F Cfa. Il a promis l’inauguration du poste de santé de la cité religieuse. Déjà, indique-t-il, «un infirmier-chef de poste est affecté et le personnel communautaire formé». De même, promet-il, «quatre ambulances dont une des sapeurs-pompiers seront pré-positionnées dans la cité religieuse pour appuyer le dispositif sanitaire. Lequel dispositif sera composé du poste de santé existant et de trois autres postes avancés qui seront installés dans l’espace communal de Koul». Réagissant au sanitaire, le marabout de Diacksao a sollicité l’augmentation de la dotation en médicaments. Surtout que Diacksao polarise beaucoup de localités dont les populations convergent par milliers dans la cité religieuse à l’occasion du Gamou. Aussi et surtout, fait remarquer le religieux, «nous avons vu à l’occasion d’un événement religieux dans d’autres foyers religieux que le montant de la dotation en médicaments s’élève à des millions alors que Diacksao ne bénéficie que de 700 mille F. C’est insuffisant. Fass-Diacksao ne mérite pas cela surtout que c’est le titre foncier de la famille Sy». Mieux, ajoute le marabout, «avec l’inauguration du nouveau poste de santé, le personnel sanitaire à besoin de médicament pour faire fonctionner l’établissement».
Toujours dans le cadre de ce volet couverture sanitaire, le Service d’hygiène prévoit la mise en place, 5 jours avant l’évènement, d’un dispositif en charge de procéder à la désinfection, la désinsectisation au niveau de l’ensemble des sites d’hébergement, mais aussi des grandes cuisines. Des activités qui seront couplées à une campagne de sensibilisation.
S’agissant du volet sécuritaire, le représentant du commandant de la Brigade de gendarmerie a promis que toutes les dispositions ont été prises pour la protection des sites et la mise en place d’un important dispositif pour assurer des opérations de sécurisation. Lequel dispositif sera appuyé, selon les sapeurs-pompiers, par un nombre important de soldats du feu avec du matériel, à savoir des engins d’incendie et un véhicule de liaison. A ce titre et sur demande du comité d’organisation, le gouverneur de la région a fortement insisté sur l’aspect sécuritaire, surtout le contexte dans lequel se tient la présente édition. Une requête à laquelle les autorités en charge de la sécurité promettront d’accéder en mettant tout en œuvre pour renforcer le dispositif. Quant à la Croix-rouge, elle s’est engagée à déployer un effectif de 40 éléments qui seront envoyés en précurseurs avant le Gamou pour des activités de sensibilisation et de secours.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here