PARTAGER

«A la date du 8 juin, nous avons 110 personnes sous traitement dont les 15 sont hospitalisées au centre de traitement de l’hôpital Matlaboul Fawzaïni de Touba. Les 95 patients sont pris en charge de manière extrahospitalière, c’est-à-dire à domicile. Toutes les personnes qui étaient à l’hôtel sont sorties et, pour l’instant, nous avons 72 familles confinées dont 68 à Touba et 4 à Mbacké.» Ces détails ont été donnés par l’autorité administrative lors d’un entretien tenu hier. C’est ainsi que Gorgui Mbaye a tenu à préciser que depuis le 10 mars dernier, la région de Diourbel a enregistré 412 cas positifs au coronavirus dont 372 au niveau du district de Touba, 37 dans le district de Mbacké et 3 dans le district de Diourbel.
Pour les cas communautaires, M. Mbaye a signalé que 114 cas sont enregistrés, tout en rappelant que le premier cas communautaire a été détecté le 12 avril dernier. Le chef de l’Exécutif régional a ainsi profité de l’occasion pour souligner qu’hier les cas testés dont les résultats sont en attente sont au nombre de 53. Et les autorités sanitaires de la région de Diourbel ont enregistré 8 décès liés au coronavirus au niveau de Touba.
De même, il a fait savoir que la région a maintenant un seul centre de traitement au coronavirus sis à l’hôpital Matlaboul Fawzaïni de Touba avec une capacité de 100 lits. Et Gorgui Mbaye d’expliquer : «A l’heure actuelle, nous avons concentré nos efforts à Matlaboul Fawzaïni avec une capacité de 100 lits. L’intérêt à Touba, c’est de regrouper tous les efforts dans un seul lieu avec toute la collaboration. Toute l’intégration possible à Matlaboul Fawzaïni qui est l’unique centre de traitement à Touba. Notre démarche, ce n’est pas de compiler les infrastructures et les lieux de traitement. Nous avons une stratégie qui vise l’efficacité. Le centre de Darou Marnane est fermé et a été restitué aux populations. Donc l’hôpital militaire n’avait plus sa raison d’être d’autant plus que des services l’appellent ailleurs sur le territoire national.»
Toujours dans leur stratégie de prise en charge des malades du Covid-19, Gorgui Mbaye a précisé qu’elle est accès sur l’information, la communication et la sensibilisation par des relais, les autorités religieuses, médicales et administratives, mais aussi sur la mise en place de centres de traitement hospitaliers et de centres de traitement extrahospitaliers. En ce sens, rappelle-t-il, «nous en avons eu 1 à Bambey et actuellement il n’y a plus un seul malade. Au départ, on en était à 42 patients. C’est un département qui n’a pas connu de coronavirus en termes de malades, mais qui a eu à recevoir des malades qui ont été soignés et qui ont repris leurs fonctions dans leur corps (de métier), à savoir les sapeurs-pompiers».
Toutefois, le gouverneur de région n’a pas oublié de préciser que ce n’est pas le lieu de baisser les bras. «Cette levée de certaines mesures restrictives n’est pas un relâchement, mais plutôt une nouvelle façon de faire pour gagner le combat contre la pandémie du coronavirus», fait comprendre Gorgui Mbaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here