PARTAGER

Apres 4 ans sans sortir d’album, la chanteuse Queen Biz, vient de lancer son 2e opus composé de 10 titres et qui s’intitule Eksina. Elle y évoque sa famille, ses amis, son parcours et ses détracteurs. Financé à hauteur de 20 millions Cfa, ce nouveau produit offre du pur mbalax, un style qui jusque-là lui était inconnu. Mais l’artiste ne manque pas de préciser qu’elle n’abandonne pas les genres dans lesquels elle excelle : hip-hop, Rnb, et folk acoustique.

«Tout le monde connaissait Queen Biz dans le hip hop, Rnb, folk acoustique. C’est vrai que c’est mon style et je ne l’ai pas laissé. Alors  là, dans cet album je suis à fond dans le mbalax, une facette inconnue de moi. Donc j’ai osé le faire voilà, donc je suis arrivée avec Eksina dans cette musique que les Sénégalais connaissent le mieux», affirme Queen Biz qui présentait hier au Baramundi, son nouvel album. «Avec cet album Queen Biz livre une autre facette de son immense talent», lit-on dans le document de presse. Le fait qu’elle soit restée 4 ans sans sortir d’album, illustre bien le choix du titre Eksina, a-t-elle expliqué. «Eksina pour dire : il est arrivé, l’album est là», précise la jeune artiste. Cet opus informe-t-on, est le fruit d’un long travail et Queen Biz  dit l’avoir produit avec ses propres moyens, pour un montant de 20 millions Cfa. «Perfectionniste et décidée à marquer son territoire la «reine  s’est entourée de musiciens confirmés pour confectionner cet album de dix titres intitulé fort justement Eksina», précise-t-on.
«Queen biz  qui a ramé dur et navigué contre vents  et marées pour arriver là où elle est aujourd’hui, décide de faire face aux préjugés pour montrer sa véritable personnalité», renseigne également le document de presse qui mentionne que l’artiste a repris les classiques de Youssou Ndour tel que In peace, pour rendre hommage à ce dernier pour son parcours fabuleux dans la musique. Elle chante également Louktakh (ndrl: pourquoi), pour se poser des questions sur l’acharnement des gens face à sa carrière prometteuse. «C’est un cri du cœur que je lance, car les gens sont méchants. Ils ne veulent pas voir quelqu’un avancer. Ils passent tout leur temps à dire que je suis une prostituée, mais l’habit ne fait pas le moine. Ils ne savent pas ce qui se trouve dans mon cœur», a mentionné Coumba Diallo alias Queen Biz.
Indiquant qu’elle vient juste de débuter et qu’elle ira loin malgré les mauvaises langues, la jeune artiste demande d’«encourager les jeunes à aller de l’avant.» Dans Mamacita, une chanson dédiée à sa petite sœur qu’elle voit comme sa meilleure amie, sa confidente, elle fait un clin d’œil à sa «merveilleuse famille». Mamacita, la petite sœur et elle-même n’ont pas manqué lors de ce point de presse de verser des larmes d’émotion, lorsque le morceau fut dévoilé au public. Sur un autre titre intitulé Femme sauvage, elle évoque l’amour aveugle d’une femme envers son homme qui la rend «sauvage» face à toutes les situations. Mbeuguelou Ndanane (Dilem­me entre deux personnes publi­ques qui s’aiment et qui sont bridées par leur statut de star), Tere nelaw (L’amour sincère d’une fille envers l’homme qui l’empêche de dormir face aux préjugés sur sa carrière d’artiste) sont entre autres, les autres sons que compose Eksina.
Pour la promotion de ce nouvel album, Pape Cheikh Diallo, animateur à la Tfm, a fait savoir que Mlle Diallo fera le tour des télés et radios, et organisera des concerts et soirées dans les jours à venir.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here