PARTAGER

Candidat à la présidence de la Fédération sénégalaise d’athlétisme qui se tient aujourd’hui au Cneps de Thiès, Amadou Dia Ba a finalement décidé de se retirer. «Après avoir analysé la situation, consulté les membres du collectif, j’ai pris la décision de retirer ma candidature au poste de président de la Fédération sénégalaise d’athlétisme», a-t-il dit dans un communiqué. Le médaillé d’argent aux Jo 1988 souligne avoir pris une telle décision «après avoir analysé la situation, consulté les membres du collectif», mais également pour éviter qu’à travers sa candidature, «cette élection risque de déchirer davantage la famille de l’athlétisme. Or, elle avait plus besoin de consensus fort pour que notre discipline retrouve son lustre d’antan, après avoir touché le fond». Lui qui souligne pourtant avoir «pendant plus de deux années sillonné le pays de fond en comble pour faire un diagnostic sans complaisance de la situation de l’athlétisme».
Profitant de l’occasion, l’actuel directeur du Centre régional d’athlétisme de l’Iaaf a adressé ses remerciements à tous ceux qui ont misé sur sa «modeste personne» pour briguer la présidence de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (Fsa). «Je vous serais éternellement reconnaissant. Voilà pourquoi, avec les membres du collectif, j’avais décidé de mettre mon entregent, mon expérience, mes capacités managériales au service de notre athlétisme.» Souhaitant bonne chance à ceux qui se retrouveront au sein de l’instance dirigeante, l’athlète promet de le rester pour défendre la cause de sa discipline.
L’Ag de ce matin au Cneps de Thiès devrait réunir finalement deux candidats. Il s’agit de Cheikh Tidiane Boye et de Sara Oualy. A la tête de la Fédé depuis 2002, le président sortant Momar Mbaye a décidé de ne plus se présenter à sa propre succession.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here