PARTAGER

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Gianni Infantino, semble bien lancé pour obtenir un second mandat, après le soutien que lui ont exprimé 25 Fédérations de football des Caraïbes, selon SportsBusiness. Le Comité exécutif de l’Union caribéenne de football a confirmé vendredi qu’il avait approuvé le soutien unanime en faveur de Gianni Infantino en vue de l’élection prévue le 5 juin prochain à Paris. Il s’agit d’une évolution intéressante d’un point de vue africain, étant donné que la plupart des membres de la Confédération africaine de football (Caf), qui ont voté aux dernières élections de la Fifa, ont soutenu M. Infantino. Depuis lors, le Conseil de la Fifa a approuvé le projet d’extension du nombre de pays participant à la Coupe du monde à 48, à compter de l’édition de 2026, que M. Infantino veut appliquer dès la Coupe du monde 2022 au Qatar. La Caf s’est félicitée de cette extension qui propose l’augmentation des pays africains à neuf contre cinq actuellement. La Fifa a fixé au 5 février prochain la date limite pour le dépôt des candidatures à la présidence, mais pour le moment, aucune n’a encore été enregistrée. A moins de deux mois de l’échéance, Infantino ayant déjà reçu le soutien de la Confédération des Caraïbes (Cfu), de la Confédération sud-américaine (Conmebol) et de l’Océanie (Ofc), il est peu probable qu’un nouveau candidat émerge, estime SportsBusiness. S’il était élu, ce serait le premier mandat complet pour Gianni Infantino qui a été nommé en 2016 pour terminer le cinquième mandat de son prédécesseur, Sepp Blatter.
Avec Pana

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here