PARTAGER

Paul Kagamé a passé le témoin hier à Abdel Fattah Al-Sissi. Le Président égyptien prend la tête de l’Union africaine pour un mandat d’un an. Au cours de son mandat, le Président Kagamé a été à l’origine d’initiatives majeures au niveau de l’Ua «grâce à son leadership et son opiniâtreté à construire une Afrique debout et unie autour d’un même objectif». Au demeurant, il laisse à son successeur plusieurs chantiers à consolider et à construire pour une Afrique meilleure. Il s’agit par exemple de l’instauration de la zone de libre-échange continentale qui a enregistré une forte ratification de la part des pays africains, le marché unique pour le transport aérien et le protocole sur la liberté de circulation des personnes et le passeport africain. Le Président Al-Sissi surligne les urgences de l’heure : «Nos faiblesses sont dans nos divisions, mais unis, nous sommes meilleurs. Le terrorisme demeure le cancer qui attaque les populations africaines et sa lutte requiert l’identification des cerveaux car la lutte est complexe.» En 2020, le Président de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, prendra la suite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here