PARTAGER

Mimi Touré : «Qu’on laisse au Président la prérogative de nommer»

Le mandat de Aminata Tall à la tête du Conseil économique, social et environnemental a pris fin depuis quelques mois. Mais cette fois-ci, les femmes de Bby ne veulent plus de la présidente sortante. Elles plaident pour leur présidente Marième Badiane.

La bataille pour le contrôle du Conseil économique, social et environnemental est lancée. Et cette fois-ci, Aminata Tall, la présidente sortante, a fort à faire pour voir son contrat renouvelé par Macky Sall. En effet, les femmes de la majorité ne veulent personne d’autre à sa place que leur présidente. «Les femmes de Benno bokk yaakaar invitent le président de la République à confier la présidence du Conseil économique, social et environnemental à la présidente nationale, Ndèye Mariéme Badiane. Un tel choix est pertinent et opportun dans la mesure où (elle) est investie de la confiance de toutes les femmes du pole présidentiel», estime la conférence des présidentes de Bby qui s’est réunie hier. Mais ça, c’est le ton diplomatique d’un communiqué. Dans les coulisses, les femmes de Bby rouspètent contre une éventuelle reconduction de Aminata Tall. «Mme Tall n’a plus aucune base à Diourbel où elle a été battue aux dernières élections locales. C’est pourquoi d’ailleurs elle a décidé de transférer son vote à Dakar. Et en réalité, elle ne peut rien apporter au Président», soupire-t-on au téléphone. Les femmes de Bby ne s’expliquent pas d’ailleurs, «malgré son engagement», que leur présidente, soit «reléguée au second plan». «C’est Marième Badiane qui a accueilli Aminata Tall et Aminata Touré. Et pourtant, elle n’est ni ministre de la Femme ni présidente d’une institution. Elle ne peut plus continuer à avaler des couleuvres après toutes les initiatives politiques que la structure a menées et que le chef de l’Etat lui-même a saluées. Les ‘’Nuits de l’émergence’’ sont là pour prouver le dynamisme des femmes de Bby parce que c’est une véritable plateforme pour une meilleure visibilité des réalisations de Macky Sall. Cette fois-ci, nous n’allons pas nous laisser faire, nous voulons la présidente des femmes à la tête du Cese», ajoute une autre femme présente à cette réunion.
La conférence des présidentes des femmes de Benno bokk yaakaar salue, par ailleurs, la «volonté du chef de l’Etat de changer radicalement le visage du Sénégal dans tous les secteurs d’activités sur les plans social, économique, culturel, infrastructurel» et invite «les Sénégalais à lui accorder un second mandat dès le 1er tour pour le parachèvement de ses grands chantiers».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here