PARTAGER

Février 2016-fevrier 2020, cela fait exactement quatre ans que l’actuel Comité directeur de la Fédération Ivoirienne de Football (Fif) a pris fonction.
Mais problème : à la fin du mandat de Sidy Diallo, aucun acteur du football ivoirien ne peut dire exactement quand auront lieu les élections. Du côté de la «Maison de verre» de Treichville, on fait la sourde oreille pour l’organisation de l’Assemblée élective.
Quant aux candidats déclarés officiellement, aucune réaction de leur part. Si Didier Drogba a mené des actions en rencontrant des dirigeants de clubs pour leur faire part de ses ambitions, ce n’est pas le cas de Eugène Marie Dioman­dé.
Après plusieurs années passées hors du pays pour des raisons personnelles, le président du Sewe Sport de San Pedro est rentré discrètement en Côte d’Ivoire depuis le mois de janvier dernier.
Loin des regards, l’homme qu’on surnomme le magicien et qui a annoncé sa candidature via ses avocats ne donne aucun signe de vie face aux acteurs du ballon rond. Des interrogations demeurent sur sa volonté de vouloir briguer la présidence de la Fif.
Eugène Diomandé a-t-il jeté l’éponge une fois de retour dans son pays ? S’interroge son entourage. Dans ce cas Sidy Diallo peut avoir les roues libres pour un troisième mandat ou faire la passe à l’un de ses proches qui ne peut être que Sory Diabaté, son bras droit.
Là aussi c’est encore le flou. Après avoir déclaré qu’il ne se représenterait plus, ses proches se sont précipités pour démentir l’info. Dossier à suivre…
Avec Koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here