PARTAGER

L’ancien ministre d’Etat Djibo Kâ tire sa révérence. Le président de la Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt) est décédé à la Clinique de la Madeleine. La nouvelle est tombée au moment où l’Assemblée nationale procédait à l’installation de ses membres élus à l’issue des Législatives du 30 juillet dernier et à l’élection de son bureau.

Djibo Ka fut ancien directeur de cabinet de l’ancien Président Leopold Sédar Senghor et plusieurs fois ministres dans les gouvernements du Président Diouf qu’il quittera en 1995, à la suite d’un remaniement ministériel qui fit grand bruit. Par la suite, il deviendra député à l’Assemblée nationale en compagnie de 10 autres députés dans le cadre d’une coalition formée à l’époque avec l’Alliance Jef-Jel de Talla Sylla.

Candidat en 2000, pour la première fois, à une Présidentielle au Sénégal, M. Kâ se classera en quatrième position au premier tour position derrière ses challengers Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Moustapha Niass. Il décidera de porter son choix, au deuxième tour de ce scrutin, sur le Président sortant d’alors Abdou Diouf.

Durant le règne d’Abdoulaye Wade, Djibo Kâ a été député durant les deux législatures de cette présidence du pape du Sopi. Il ralliera le gouvernement avec rang de ministre d’Etat et dirigera tour à tour les départements ministériels de l’Economie maritime et de l’Environnement jusqu’à la perte du pouvoir par Abdoulaye Wade, en 2012.

A son avènement à la tête du pays, le Président Macky Sall travaillera à le faire rejoindre la majorité présidentielle. Après avoir quitté l’opposition, Djibo Ka est nommé le 21 décembre 2015 président de la Commission nationale du dialogue des territoires (Cndt). Un poste qu’il occupait jusqu’à sa mort ce jeudi 14 Septembre 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here