PARTAGER

Jean Castex, délégué interministériel aux Jeux Olympiques et président de l’Agence nationale du sport, chargé par Edouard Philippe du déconfinement, lui succède à Matignon.

Un mois après avoir retrouvé, le 8 juin, son poste de délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques et aux grands événements sportifs, le «Ministre des Jeux» a été nommé, vendredi, Premier ministre, par le président de la République Emmanuel Macron. Il succède à Edouard Philippe qui l’avait chargé, le 2 avril dernier, d’organiser le déconfinement de la France ; une mission à haut risque qu’il a menée à bien après deux mois de travail non-stop.

Matignon, une maison qu’il connaît bien
Le voilà donc récompensé, en quelque sorte, en accédant à Matignon. Une maison qu’il connaît bien puisque, pour se rendre aux réunions régulières qu’il avait avec Edouard Philippe sur les Jeux, il passait souvent par le jardin de l’hôtel particulier de Cassini, dans le VIIe arrondissement de Paris où siège la délégation interministérielle aux Jeux, relié au jardin de Matignon.
Réélu maire de Prades (Pyrénées Orientales) dès le premier tour des municipales avec 75,7% des voix, Jean Castex, âgé de 54 ans, abandonne aussi sa fonction de président de l’Agence nationale du sport, lancée le 24 avril 2019 pour gérer la haute performance et le sport pour tous.

Bonne nouvelle pour les acteurs des Jeux Olympi­ques et Paralympiques
Sa nomination n’est pas une si mauvaise nouvelle pour les acteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques auprès de qui il fait l’unanimité, ce qui est assez rare pour être souligné. Tous saluent sa capacité à faire avancer les dossiers en faisant converger, dans l’intérêt supérieur des Jeux, des avis discordants pour ne pas dire opposés.
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here