PARTAGER

L’ingénieur-architecte, après avoir bâti des immeubles et des monuments en pierre, veut aujourd’hui façonner l’homme sénégalais, d’abord en accédant à la Magistrature suprême.

Pierre Goudiaby Atépa sera candidat à l’élection présidentielle de 2019. Il va se présenter sous la bannière de Sénégal rek. «Je suis prêt pour fonder le citoyen patriote que rien ni personne ne pourra arrêter, pour mettre le pays en ordre et bâtir le Sénégal avec le mouvement Sénégal rek pour changer les mentalités», a déclaré hier l’architecte entré en politique. Pour lui, l’heure est grave et le pays est presqu’à la dérive car, selon l’ancien architecte-conseil du Président Wade, les valeurs ancestrales qui sont le «diom, le fulaa, la faayida, le sutuureu et le ngoor qui étaient monnaie courante se sont envolées. Et la politique était pratiquée par des gens de vertu et pour ceux-là la politique était un sacerdoce et ils plaçaient la chose publique au-dessus de tout. Malheu­reusement, ils sont tous partis».
En voie de conséquence, «le Sénégal est en pleine dislocation, déchiré par des querelles crypto-personnelles qui sèment la discorde, le désespoir de nos peuples parce que la politique éthique des anciens est remplacée par la politique Gie et l’intérêt général est sacrifié à l’autel de l’intérêt personnel et égoïste». Aussi, pour mettre fin à cette pratique de politique politicienne, M. Goudiaby mise sur la compétence des Sénégalais qui ne sont mus que par l’intérêt du Sénégal. «Le Sénégal regorge de compétences et elles sont partout dans le monde. Je les appelle pour qu’ils viennent voter pour la 3ème voie, le Sénégal Rek, qui ne fait partie ni de l’opposition ni du pouvoir, car les chantiers qui nous attendent sont énormes et des projets sont concrets et chiffrés.»
Dans son programme, Pierre Goudiaby Atépa compte régler les problèmes avant de s’occuper des loisirs, avec la création d’un million d’emplois à Potou (Louga) dans le cadre des Pme africaines financées par une fondation indienne, pour une valeur de 10 millions de dollars disponibles. Faire du lycée Maurice Delafosse une université numérique. Augmenter 20 mille lits à l’Ucad pour améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants. Démocratiser l’école pour permettre à tout citoyen d’étudier sans être exclu, faute de moyens. Zéro corruption parce qu’on ne peut pas bâtir une Nation dans un fleuve de corruption. Régler le problème de la justice et des avocats qui complotent sur le dos du client. Revoir les fondamentaux et faire revenir les régions à 7. Mettre en pratique le service militaire obligatoire sous forme de service civique. Et enfin, régler le problème de la saleté et des ordures. «Mes chers compatriotes, je suis prêt et soyez prêts et dites à vos amis, frères et sœurs d’être prêts. J’appelle les gens à voter pour nous, car avec nous les choses vont changer.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here