PARTAGER

Me Mame Adama Guèye du mouvement Senegaal bu bess a annoncé hier lors d’un point de presse le retrait de sa candidature à l’élection présidentielle. Il estime que c’est la meilleure manière pour lui de mobiliser différentes franges de l’opposition, pour pouvoir barrer la route à Macky Sall et faire échec à ses politiques.

Me Mame Adama Guèye se retire de la course à la magistrature suprême en pleine campagne de collecte des parrainages. C’est hier que l’avocat, leader du mouvement Senegaal bou bess, a annoncé son retrait de la course, au cours d’un point de presse. Le désormais ex-futur candidat a déclaré avoir posé cet acte pour donner une chance, dans les cinq prochaines années, de voir la vie des Sénégalais prendre une trajectoire vertueuse, et sortir du «cercle vicieux du parti avant la Patrie».
Il a déclaré de façon solennelle : «J’ai décidé de me dévouer totalement à la réussite de cette initiative vitale pour notre démocratie et pour la sauvegarde de la paix sociale. Je suis prêt à faire le sacrifice de ma candidature à la prochaine présidentielle.» Une condition à remplir pour construire avec les candidats qui feront face à Macky Sall, «la réponse collective au processus mortifère  en cours, qui menace dangereusement notre jeune démocratie».
L’avocat se donne désormais une nouvelle mission, celle d’aller à la rencontre des opposants à l’actuel pouvoir, pour discuter des voies et moyens de «sécuriser» le processus électoral. Un devoir, de l’avis de Maitre Guèye, pour permettre aux Sénégalais de se choisir un président de la République dans le cadre d’un scrutin transparent, qui garantit l’exercice libre du droit citoyen fondamental qu’est la vote.
Il déclare par ailleurs avoir la légitimité, après vingt-cinq années consacrées à la défense de la démocratie et des droits civiques, pour s’inscrire dans la recherche du consensus indis­pensable à rendre opérationnelle cette exigence politique.
A en croire M. Guèye, le nouveau combat qu’il s’est assigné entre dans le cadre des enjeux qui comprennent la préservation des ressources naturelles du pays, notamment le pétrole et le gaz. Et également pour assurer l’avenir de la jeunesse, qui aurait perdu tout espoir et entrepris de migrer de façon illégale vers des horizons prétendument plus cléments. Pour ne plus connaître la honte de les voir soumis à l’esclavage en Lybie ou voir leurs jeunes cadavres s’amonceler sur les plages des côtes italiennes. «Avant qu’il ne soit trop tard, je prends dès demain mon bâton de pèlerin pour visiter mes frères et sœurs candidats à l’élection présidentielle», prévient M. Mame Adama Guèye.
L’ancien membre de la Plateforme Avenir Senegaal bi niou beugue a de même, nié avoir retiré sa candidature devant le risque d’une certaine incapacité à réunir le nombre de parrainages requis pour la faire valider. L’expérience acquise lors des précédentes joutes auxquelles il s’était présenté en tant que candidat indépendant, aurait pu lui servir cette fois encore. Mais il a sans doute jugé avoir mieux à faire.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here