PARTAGER

Macky a été réélu et le Khalife général des Tidjanes rappelle qu’il l’avait pourtant prédit. Mais Serigne Mbaye Sy Mansour a indiqué dans cette élection, même les djinns ont voté.

Le Khalife général des Tidianes avait dit : «Jamais un, sans deux.» Le candidat de Benno bokk yaakaar a obtenu un deuxième mandat. «Macky Sall est élu par Dieu et personne ne peut s’opposer à la volonté divine», a souligné Serigne Mbaye Sy Mansour hier au cours de la cérémonie officielle de la Ziara annuelle de Tivaouane présidée par le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall. Et le guide religieux de rappeler ce qu’il avait dit au Président Sall : «C’est ici, à Tivaouane, que j’avais prédit un second mandat pour Macky Sall, en sa présence. J’avais prié pour que Dieu lui en donne 20, il m’a dit que 20 c’était beaucoup. C’est ainsi que je lui ai demandé d’enlever le ‘’0’’ placé derrière pour n’avoir que le chiffre ‘’2’’.» Mais, précise le religieux, «tout cela n’est que l’œuvre de Dieu et il faut l’accepter». Serigne Mbaye Sy Mansour de signaler : «Le Sénégal, par la grâce de Dieu, ne connaît pas certaines formes de violences, comme l’auraient cru beaucoup. La chose extraordinaire qui s’est produite chez nous a surpris plus d’un. Une élection présidentielle dans la paix absolue, sans recours, sans trop de contestations, cela sort du cadre ordinaire. Surtout que lors de la Présidentielle du 24 février 2019, outre les électeurs humains, d’autres créatures (djinns) ont pris part au vote en y jouant un rôle très éminent et déterminant. Le pouvoir qu’avait le Prophète Souleymane, n’a pas disparu sur terre et Tivaouane en dispose bien.» D’ailleurs, dans un langage codé, le marabout indique à l’assistance : «Nous ne sommes pas seuls dans cette salle où sont bien présentes d’autres créatures invisibles pour certains, et qui, elles aussi, mériteraient une certaine attention.» Au-delà, le khalife a prié pour la réussite du second mandat du Président Macky Sall, tout en invitant la presse à continuer de faire son travail dans le professionnalisme. Le porte-parole du Khalife général des Tidianes, Serigne Pape Malick Sy, lui, est revenu largement sur l’engagement des chefs religieux dans la chose politique. «Dans ce pays, seuls Me Lamine Guèye et Léopold Sédar Senghor savaient faire de la politique», a-t-il dit.
Pour sa part, le ministre de la Justice a insisté sur le dialogue inclusif lancé par le Président Sall et devant enregistrer la participation de toutes les forces vives de la Nation sénégalaise, avec en particulier les chefs religieux en guise de facilitateurs. «C’est la paix et la cohésion qui doivent régner dans ce pays. Et c’est la préoccupation principale du Président Macky Sall qui, au sortir de la Présidentielle du 24 février 2019, a dit qu’il n’y a ni vainqueur ni vaincu, le seul gagnant étant le Peuple sénégalais», a rappelé Ismaïla Madior Fall.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here