PARTAGER

14651 bureaux de vote Dakar, Thiès et Diourbel font la moitié du corps électoral

Aucune région ne sera à négliger pour la Présidentielle. Mais Dakar, Thiès et Diourbel seront âprement disputées pour les 5 candidats parce que déterminantes. Les chiffres de la carte électorale qui est à 14 651 bureaux de vote au Sénégal sont assez parlants.

La Carte électorale a été publiée hier. Le Quotidien a obtenu copie de ce document ô combien important pour les différents candidats. Mais c’est aussi un ensemble de chiffres à décrypter. Il y aura donc 14 651 bureaux de vote sur toute l’étendue du territoire national et 746 pour l’étranger, soit un total de 15397. Constat : pour l’intérieur du pays, il y a une augmentation de 662 bureaux de vote par rapport au tableau de répartition des électeurs, des lieux de vote et des bureaux de vote par circonscription (Région, Département et Commune) pour les Législatives du 30 juillet 2017. Une hausse qui s’explique par la baisse du nombre d’électeurs par bureau, conséquence de l’augmentation du nombre d’électeurs inscrits dans le fichier électoral avec aussi bien la refonte partielle de 2016-2017 que la révision exceptionnelle de 2018. C’est donc 6 683 043 citoyens qui devront se rendre aux urnes le 24 février 2019.
Là où c’est intéressant, ce sont les trois régions qui ont toujours été déterminantes au vu de leur population électorale. Il s’agit de Dakar qui est à 1 687 826 électeurs, Diourbel 589 015 et Thiès 901 216. Les trois régions réunies donnent 3 178 057 électeurs, presque la moitié du total général des électeurs. Alors que les 11 autres régions cumulées sont à 3 195 023 électeurs. Voilà une indication sur l’enjeu de cette Présidentielle qui se jouera plus à Dakar, Thiès et Diourbel. Evidemment, les scores dans les régions peuvent incliner la balance. Tout dépend des écarts dans les différentes régions.

Diourbel, Dakar et Thiès presque autant que les 11 autres régions
Dans tous les cas, à Diourbel, Touba sera la plus disputée. La commune Touba Mosquée à elle seule fait 278 834 électeurs plus de 2 fois les départements de Diourbel et Bambey réunis. Alors que Mbacké qui coiffe Touba a 364 826, un peu moins de la moitié. Ici, il y aura forcément un partage entre au moins Macky Sall qui tentera d’inverser la tendance, Madické Niang qui va prendre sa part de l’électorat du Pds, Idrissa Seck qui pourrait récolter les fruits de sa «mouridité» et, peut-être, Ousmane Sonko qui y multiplie les déplacements depuis un certain temps. A Thiès, le candidat de la coalition Idy 2019 aura la délicate tâche de reprendre le département qui lui a filé entre les doigts aux dernières Législatives, même s’il reste maître -c’était avec la coalition Manko taxawu senegaal et cette fois-ci, il est seul- de la Capitale du Rail. Encore pour la région, il aura à faire avec El Hadj Issa Sall du Pur qui va pourrait grossir son score dans le département de Tivaouane. Sans compter la détermination du candidat Macky Sall et sa coalition à régner sur la région par un département de Mbour prenable et un département de Thiès à consolider. Dakar, la mère des batailles avec son quart de l’électorat national sera le gros gâteau à partager. Là aussi, tout est possible, comme ça l’était pour les Législatives. Mais cette fois-ci ce sera sans Khalifa Sall. Et tout dépend de la candidature qu’il va soutenir et, bien sûr, d’un éventuel report de voix.
hamath@lequotidien.sn

Visualisez  le document en PDF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here