PARTAGER

– Cette fois-ci, c’est une liste définitive. Le Conseil constitutionnel a maintenu la liste des 5 candidats. Il s’agit de Macky Sall, Ousmane Sonko, Idrissa Seck, El Hadji Issa Sall et Madické Niang. Karim Wade et Khalifa Sall ont vu leurs recours rejetés.

Macky Sall, Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Madické Niang, El Hadji Issa Sall. Fin de liste ! Karim Wade et Khalifa Sall n’ont pas obtenu les points nécessaires, en dépit de leurs réclamations (voir les motivations ailleurs). Ce sont là les résultats du «deuxième tour» de cet examen des candidatures à la Présidentielle qui avaient passé l’épreuve des parrainages. Le «jury» des 7 «Sages» a délibéré hier et maintenu les cinq qui étaient sur la liste provisoire, publiée le 14 janvier dernier. Rien donc de nouveau sous le soleil et le Conseil constitutionnel en a fini avec le contrôle du processus électoral. Du moins, en attendant seulement les résultats du scrutin du 24 février prochain dont il est chargé de la proclamation.
Prochaine étape : la campagne électorale qui va démarrer le 2 février à partir de zéro heure. Mais d’ici là, le Sénégal n’est pas à l’abri de tensions avec les menaces qui fusent de partout. Les hommes de l’ex-maire de Dakar avaient lancé les hostilités après l’élimination de leur candidat devant le siège de Manko taxawu senegaal. Puis, des jeunes du collectif des 25 candidats avaient fait oublier la réunion de cette plateforme pour défier les Forces de l’ordre devant la permanence de Bokk gis gis. Mais surtout le silence et l’incertitude autour de la réaction de Abdou­laye Wade intriguent le pouvoir.
Mais le Président Sall a mis en garde l’opposition lors de l’inauguration de la grande mosquée Thierno Sileymaani Baal de Guédiawaye. «On ne peut pas prendre le pays en otage. On ne laissera personne, je dis bien personne, plonger le pays dans une situation de peur. Force restera à la loi», avait-il averti.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here