PARTAGER

Il n’y aura pas d’autre candidat pour le Pds que Karim Wade. C’est la réponse de Me El Hadj Amadou Sall à Me Madické Niang qui a demandé à Wade de penser à un remplaçant.

Me El Hadj Amadou Sall ne partage pas la proposition de Me Madické Niang qui veut un autre candidat à la place de Karim. Invité de l’émission «Objection» de Sud Fm hier, il a réaffirmé que Wade-fils reste le seul plan du Pds. «Moi Pds, si j’accepte une candidature alternative ou de substitution, cela veut dire que Macky Sall a eu raison sur nous. Et aux pieds de Macky Sall, nous déposons nos armes et déclarons forfait. Alors, nous n’acceptons ni de déposer les armes et de déclarer forfait. Nous imposerons à Macky Sall notre candidature parce qu’elle est légitime, légale. Il ne peut pas tordre le cou de la loi et de nous l’imposer. Ça ne se passera pas comme ça. Il veut la guerre, on lui donnera le feu ardent», a-t-il averti. Le chargé de communication du Pds de préciser cependant : «Jusque-là, Madické Niang n’a jamais dit qu’il est candidat à quoi que ce soit. Il a dit : ‘’J’ai fait une lettre au Président, j’attends sa réponse.’’ S’il le dit demain, voilà ce que je luis dirais, c’est un ami et un frère : ‘’Madické, tu as tort’’.» Alors, poursuit-t-il, si le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie sort pour dire autre chose, «il aura une position qui ne sera pas celle du parti et fera une échappée solitaire».
Me Sall ajoute que si «Macky Sall passait en force en utilisant une justice aux ordres» pour empêcher la candidature de Karim Wade, le Pds ne boycotterait pas, mais empêcherait la tenue de l’élection. «Macky Sall nous donne des coups de poing, des coups de poignard et fait ce qu’il veut. Il arrivera un moment où les Sénégalais se lèveront et diront non. Et ce moment est arrivé», conclut-il.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here