PARTAGER

L’irréparable s’est produit hier dans la commune de Ngohé, située dans le département de Diourbel. Henry Ndiaye, enseignant à Fasse Barrigo, sur la route de Kaolack, aurait été tué. La présumée meurtrière se nomme Henriette Diatta, élève en classe de terminale aux cours privés Nelson Mandela de Diourbel. Les faits se sont déroulés dans un bar qui se situe à l’intérieur de la concession de la présumée coupable. Selon les témoins, le coup fatidique n’était pas intentionnel. «La victime venait tous les weekends pour donner des cours à Henriette Diatta. Vers 13 heures (hier), nous étions tous là et Henry Ndiaye a touché Henriette Diatta, c’est ainsi que cette dernière lui a demandé d’arrêter ce qu’il faisait. Alors que M. Niaye continuait à persister sur ses faits et gestes, elle a pris le couteau qui était à ses côtés avant de le lui assener à la jambe. L’assistance ne pouvait pas l’aider, le sang coulait en quantité», a indiqué notre interlocuteur. M. Ndiaye a ainsi succombé à ses blessures après avoir été transporté à l’hôpital Heinrich Lukbé de Diourbel. Mlle Diatta a été aussi arrêtée et placée en garde à vue à la gendarmerie de Diourbel. Pour les populations, il est temps que les autorités compétentes prennent leurs responsabilités pour régulariser la vente des boissons alcoolisées à Ngohé.
Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here