PARTAGER

Le 16e Sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Antananarivo (Madagascar) le 26 novembre 2016 a adopté une résolution sur la «Prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents pouvant conduire au terrorisme». Elle a abouti à la création d’un réseau, FrancoPrev, qui vise entre autres à des échanges d’expériences et un renforcement des capacités en matière de prévention.

La FrancoPrev est un réseau de lutte contre le terrorisme qui a des stratégies de prévention contre l’avancée de la radicalisation et de l’extrémisme violents. Il a été initié lors du Sommet de la Francophonie à Antananarivo, au Madagascar. Il s’agit d’un groupe de travail, comprenant des pays ainsi que des experts, et mis en place par l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) en coopération avec d’autres opérateurs. Michaëlle Jean, secrétaire générale de la Francophonie, a déclaré : «Cette réalisation s’inscrit dans le respect des engagements pris par les chefs d’Etat et de gouvernement… face à la montée du phénomène de radicalisation violente, et de notre engagement à y faire face collectivement. Je me réjouis de l’excellente coopération entre nos Etats et gouvernements, leurs experts et l’Oif… qui luttent contre la radicalisation et l’extrémisme violents pouvant conduire au terrorisme.»
Ce réseau vise l’échange des expériences en matière de prévention contre le terrorisme. Cela dit, pourront en être membres des personnes issues d’un service public, du monde politique, reconnues en matière de prévention. Pour l’avancement des activités du premier réseau francophone de prévention, une grande rencontre est prévue le 13 décembre 2018 à Bruxelles.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here