PARTAGER

L’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) a tenu un atelier sur la santé et la sécurité au travail. L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser sur les solutions organisationnelles, techniques et humaines permettant de réduire l’exposition aux risques professionnels.

Dans le but d’anticiper et de réduire l’exposition aux risques professionnels, l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas) a organisé un atelier de sensibilisation allant dans ce sens. Tenu dans le cadre du Projet de renforcement de la santé, la sécurité au travail et l’intégration des questions environnementales, cette rencontre va contribuer à apporter, par une approche globale, des solutions organisationnelles, techniques et humaines permettant de réduire l’exposition aux risques professionnels. Selon les organisateurs de cette rencontre, la démarche de prévention des risques répond à un enjeu d’amélioration des conditions de travail. D’après Mame Say Seck, coordonnatrice des projets au niveau de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal, ce projet est axé sur deux volets : l’intégration des questions environnementales dans l’agenda de l’Unsas, la santé et la sécurité au travail. Selon Mme Say Seck, ces deux sujets sont très importants vu aujourd’hui le nombre d’accidents au travail qui sont dénombrés. «Vous savez, chaque année des milliers de travailleurs meurent dans des accidents de travail, alors que ces accidents professionnels auraient pu être évités», a-t-elle fait savoir. Lors de cette rencontre, il a été expliqué qu’une politique de prévention vise à éviter les accidents de travail aux personnels administratifs ainsi que les services techniques particulièrement exposés. C’est ce qui fait dire à la coordonnatrice des projets à l’Unsas que c’est tout le sens de cet atelier. «Il y a un problème de mesure à prendre et généralement c’est par ignorance. Ce que nous faisons c’est la sensibilisation des travailleurs et travailleuses au niveau des entreprises par rapport aux risques professionnels», a-t-elle fait savoir. De même, elle souligne que «cette question de santé-sécurité ne doit pas seulement être un problème pour les travailleurs mais aussi pour les employeurs». «Parce qu’il y a même une question économique, s’il n’y a pas de travailleurs en forme, s’il n’y a pas de travailleurs sains ça peut se ressentir sur la productivité», a-t-elle déclaré.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here