PARTAGER

Il faudra encore attendre pour l’audition du président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) par le Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature (Csm). Celle-ci annoncée, un moment à Ziguinchor, pour le 19 octobre prochain, a été reportée à une date ultérieure et doit se tenir, cette fois-ci, dans la capitale, d’après l’intéressé et un de ses avocats.

La justice sénégalaise reste sous l’emprise de l’épineux dossier Souleymane Teliko. L’audition du président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) par le Conseil supérieur de la magistrature (Csm), un moment annoncée à Ziguinchor pour le 19 octobre prochain, a été reportée à une date ultérieure.
En plus, elle n’aura plus lieu à Ziguinchor dont le Procureur général près la Cour d’appel, en sa qualité de rapporteur du Conseil supérieur de la magistrature, avait fait convoquer le juge Teliko pour l’entendre, ce qui avait été perçu par les membres de l’Ums comme une tentative d’isoler leur président de ses souteneurs dans le cadre de la procédure disciplinaire engagée contre lui.
Finalement, d’après le Juge Souleymane Teliko et un de ses avocats, l’audition a non seulement été reportée mais elle aura bien lieu à Dakar.
Dans une note parvenue hier à la presse, du Groupe africain de l’Union Internationale des Magistrats (Uim) condamne avec fermeté les «entraves» et «abus» dont fait l’objet, Souleymane Teliko, président de l’Ums.
Avec emedia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here