PARTAGER

4 films réalisés dans le cadre de l’émission «Summer pencc» ont été primés à la 14e édition de «My hero international film festival» qui s’est tenue aux Etats-Unis. Les lauréates ont reçu symboliquement leurs prix à la direction de la Cinématographie des mains des différents partenaires de l’émission ainsi que de ceux du directeur de la Cinématographie Hugues Diaz.

C’est toutes débordantes de joie que Dadio Dione, Binta Mané, Ndèye Astou Kébé et Anna Gomis ont reçu leur prix à la direction de la Cinéma­to­graphie. Primées à la 14e édition de My hero international film festival qui s’est tenue aux Etats-Unis pour leurs films respectifs : Mères mineures, Mutilations génitales féminines, Education des jeunes filles et Grossesses non désirées, ces filles qui ont réalisé ces films dans le cadre de l’émission Summer pencc ont fait la fierté du directeur de la Cinématographie qui leur a adressé ses vives félicitations ainsi qu’à toute l’équipe qui a œuvré pour la réalisation de cette émission. «Summer pencc est une émission qui fait la part belle aux jeunes talents, à la jeune création du cinéma sénégalais. C’est une émission qui monte en puissance et je suis impressionné par la qualité qui va crescendo», a déclaré M. Hugues Diaz. «Adams Sie et son équipe nous rassurent pour ce qui est de la direction de la Cinématographie en tout cas, le ministère de la Culture. Félicitations à toute l’équipe pour le sérieux, la volonté, l’engagement qu’ils y mettent», ajoute M. Diaz. Pour le directeur de la Cinématographie, ça gage justement de la qualité de la production de ces jeunes et surtout qu’il y a également un certain renouvellement. «Je vous exhorte à pousser davantage. Le cinéma qui marche ne repose pas seulement sur Alain Gomis ou Moussa Touré. La jeunesse a aussi son mot à dire. Je suis confiant pour le cinéma sénégalais parce qu’il y a un renouvellement. Je pense qu’on va former de grands champions», a-t-il poursuivi.
Promoteur et initiateur de l’émission qui a permis à ces enfants de gagner ces récompenses, le producteur et réalisateur Adams Sie a aussi, pour sa part, exprimé sa grande fierté face à ces jeunes réalisatrices qui, pour certaines, ont obtenu des mentions honorables et pour d’autres, comme Dadio Dione, ont été finalistes de leur catégorie en plus d’avoir reçu une mention honorable. «J’avais envoyé en tout 7 films réalisés par les enfants à My hero international film festival basé aux Etats-Unis. Et sur les 7, 4 ont été retenus, sélectionnés et ont participé officiellement au festival. Ces 4 films ont tous obtenu des prix. Dadio Dione, finaliste dans la catégorie droit des femmes, a remporté la 3e place (Muti­lations génitales féminines). Dans la catégorie lycée narration, Dadio Dione, Anna Gomis, Ndèye Astou Kébé ont obtenu la mention honorable (Grossesses non désirées, Maternité infantile). Dans la catégorie documentaire secondaire, Binta Mané a obtenu un prix pour son film sur l’éducation des jeunes filles», a-t-il expliqué, se félicitant surtout d’avoir reçu ces prix dans un pays de cinéma comme les Etats-Unis. «Cela démontre qu’on s’inscrit dans la qualité et qu’on n’a pas travaillé en vain», a confié M. Sie qui par ailleurs sollicite plus d’appuis au niveau national.

Des lauréates aux anges
Chez les lauréates, la joie était également palpable. «Je suis satisfaite et contente», a réagi Dadio Dione qui a reçu 2 prix : un pour son film parlant d’une mère mineure, qui de meilleure élève de sa classe se retrouve à s’occuper d’un enfant, et un autre qui traite des mutilations génitales féminines. Binta Mané qui a abordé le thème de l’éducation des jeunes filles n’était pas moins contente et fière de sa récompense. «Comme on dit, le travail bien fait paye toujours. Le fruit de notre travail, c’est ce prix», a-t-elle confié, plaidant pour une plus grande présence des jeunes filles à l’école et promettant de s’engager davantage dans cette dynamique.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here