PARTAGER

La livraison du week-end, de nos confrères de Record, faisait ainsi état d’un problème de primes qui polluerait la Tanière, avec une proposition de 1000 euros (environ 655 000 Cfa) rejetée par les joueurs parce que constituant une baisse par rapport à la prime officielle en cas de match nul : 750 000 Cfa.
Accroché par emedia.sn, le président de la Fédération sénégalaise de football explique : «En réalité la prime en vigueur pour les matchs amicaux est de 750 mille Cfa, soit 1150 euros en contrevaleur et c’est qui a été convoyé sur Singapour par les services financiers de la Fsf. Après le match, les joueurs ont souhaité que cela soit revu à la hausse du fait aussi bien des conditions de distance que de la particularité de ce match contre le Brésil», éclaire Me Augustin Senghor qui précise qu’il n’y avait pas de tensions : «C’était une discussion bon enfant et ils n’avaient pas poser le problème avant le match parce que je n’avais pu rallier l’hôtel à Singapour que la veille vers 22h. Voilà le fin mot de l’histoire», assure-t-il. Avant de révéler que les 1000 euros (environ 655 000 Cfa) évoqués ne constituaient pas un montant proposé aux joueurs en guise de prime, inférieure de 95 000 Cfa au barème fixé, mais plutôt une somme forfaitaire supplémentaire qui leur est promise pour ce match.
D’ailleurs selon le patron du football sénégalais, «il serait totalement insensé de vouloir réduire un montant dont le total ne fait même pas 2 millions Cfa. Ce qui s’est passé, c’est qu’après discussions avec certains cadres dans les vestiaires, j’ai accepté leur demande que je comprenais parfaitement et nous avons convenu de leur verser un montant supplémentaire de 1000 euros qu’ils percevront lors du prochain rassemblement de novembre à Dakar».

1,4 million Cfa pour chaque joueur
Ce qui portera le montant à 1,4 million Cfa par joueur pour ce match contre le Brésil, soit une somme globale de 29,4 millions Cfa (hors staff technique) et environ 10% de l’enveloppe qui serait perçue pour la participation à cette rencontre.
Du coup, lors de ce regroupement pour les besoins des deux premières journées des éliminatoires de la Can 2021, respectivement face au Congo, le 13 novembre à Thiès et face à l’Eswatini, quatre jours plus tard, à Mbabane, chaque joueur qui était présent à Singapour aura sa prime habituelle en plus des 1000 euros de prime spéciale pour le match contre le Brésil.

Avec emedia.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here