PARTAGER

La diaspora sénégalaise ré­clame vivement un consulat à Barcelone. Leur cri du cœur s’adresse surtout au ministre des Affaires étrangères, Me Aïssata Tall Sall, et au Président Macky Sall. Il s’agit pour ces résidents de résoudre un «problème crucial, vieux de plus d’une décennie». «Voilà plus de quinze ans que nous, résidents de la Catalogne, demandons l’érection d’un consulat à Barcelone. Ce qui nous évitera un long et coûteux déplacement jusqu’à Madrid», plaide le porte-parole de la diaspora sénégalaise en Catalogne. A en croire Ab­dourahmane Diallo, 70% des Sénégalais d’Espagne vivent dans cette ville. S’y ajoute le flux migratoire des Sénégalais ces dernières décennies en Europe, plus particulièrement en Espagne. Naturellement, le Covid-19 a compliqué davantage les choses, en rendant difficiles, voire impossibles les déplacements et autres rendez-vous à Madrid. «Si vous avez une famille de 4 membres, c‘est un coût financier énorme pour un déplacement à Madrid», déplore Abdourahmane Diallo.
Cette situation rend difficile l’accès aux soins médicaux et complique l’obtention de «l’empadronement» (le certificat d’hébergement). «Durant la période de restriction, de nombreux Sénégalais vivant en Catalogne sont restés 6 à 8 mois sans passeport en vigueur et d’autres ont vu leur date de renouvellement de séjour repoussée jusqu’à 10 mois. L’érection d’un consulat à Barcelone nous rendra plus facile le processus de la régularisation des nouveaux arrivants sans séjour», a plaidé M. Diallo. En effet, souligne-t-il, sans passeport en vigueur, impossible de renouveler le séjour, «même si vous avez la permanence en Espagne», encore moins d’aller en vacance au pays.
Par ailleurs, l’érection d’un consulat à Barcelone permettra aux Sénégalais résidents d’avoir des passeports, mais également des cartes d’identité nationale et des cartes d’électeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here