PARTAGER
Mariama Sarr ministre de la femme

Le Sénégal se dote d’un plan de contingence des enfants en situation d’urgence. Ce plan, qui a une vocation nationale est, selon Farba Lamine Sall, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’action sociale, un outil privilégié pour lutter contre les inégalités sociales pour tous les groupes vulnérables. Notre pays veut changer ainsi de paradigme en assurant la protection surtout des enfants dans tous les contextes y compris les situations d’urgence.
Le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l’action sociale souligne, en outre, que le  plan entend articuler les différentes réponses de l’Etat pour venir promptement en aide aux populations victimes en période de catastrophes en prenant en compte les besoins spécifiques des enfants qui font partie des couches les plus vulnérables de la société. Au Sénégal, les inondations dans la banlieue de Dakar, mais aussi dans les régions comme Diourbel Kaffrine, sont identifiées comme étant les principales sources de crises pouvant affecter les enfants. Il s’y ajoute les conflits dans la région sud du pays.
Ce plan se veut aussi préventif. Il prépare la mise en œuvre d’une réponse humanitaire efficace en faveur des populations touchées par un sinistre. L’objectif étant de sauver des vies, d’atténuer des souffrances, de lutter contre la faim, la malnutrition, l’insécurité alimentaire…
Le plan de contingence des enfants en situation d’urgence répond à un contexte marqué par la recrudescence des catastrophes naturelles, des conflits armés, notamment le terrorisme, aussi par la présence de maladies et autres fléaux qui engendrent des pertes considérables, le déplacement et la migration forcée de milliers de personnes dont les femmes et les enfants. Cette cible très vulnérable affronte durant les moments de crise un plus grand risque de sévices, d’exploitation sexuelle, de violence, de mariage forcé, de maladies liées à la santé procréative et de décès dus en grande partie à l’insuffisance de la protection et de l’assistance nécessaires pour répondre à leurs besoins spécifiques.
ndieng@leqotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here