PARTAGER
Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’action sociale.

Le Sénégal prend ses dispositions pour prendre en charge d’éventuels cas de coronavirus. Dans une note de service publiée hier, le directeur de Cabinet du ministre de la Santé et de l’action sociale a désigné les structures sanitaires pour la prise en charge des personnes qui seraient exposées. Il s’agit de la Clinique des maladies infectieuses de Fann, l’hôpital Principal de Dakar, l’hôpital général Idrissa Pouye et l’hôpital Aristide Le Dantec. Ce dispositif vient en appoint à ceux installés à l’Aibd, au port de Dakar et dans les postes frontaliers.
Dans la note, il est demandé à toutes les structures sanitaires publiques, parapubliques et privées d’alerter en urgence la direction de la Prévention. D’abord, est concernée par cette mesure «toute personne ayant voyagé ou séjourné dans un pays en épidémie de coronavirus et qui présente au cours des 14 jours après son retour des signes cliniques incluant une fière supérieure ou égale à 38 degrés et de la toux».
Il en est de même pour les malades «sans autre étiologie identifiée pouvant expliquer sa pathologie». Ensuite, figure dans le lot «tout contact d’un cas confirmé (famille, soignants…) ayant présenté dans les 14 jours après le dernier contact une infection respiratoire aiguë, quelle que soit sa gravité». Le ministère de la Santé informe que la régulation pour le transfert d’éventuels cas est sous la responsabilité du Samu national. Plus de 9 000 cas de coronavirus sont répertoriés dans le monde. L’épidémie a déjà tué plus de 200 personnes dont l’écrasante majorité se trouve en Chine. Avant-hier, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a déclaré le coronavirus «urgence mondiale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here