PARTAGER

L’Indice national des prix à la consommation du mois d’août 2018 a augmenté de 1,7% comparé à celui du mois précédent. Cette évolution, selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), provient principalement de la hausse des prix des «produits alimentaires et boissons non alcoolisées», des «boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants», ainsi que des «articles d’habillement et chaussures». En variation annuelle, les prix à la consommation se sont réduits de 0,4%.
Les prix des «produits alimentaires et boissons non alcoolisées», explique l’agence, «se sont appréciés de 3,6%, en raison du renchérissement des poissons frais de 25,1%, celui des légumes frais en fruits ou en racines estimé à 7,9%, des légumes frais en feuilles, 16,5% et des tubercules et plantains, 11,6%. La rareté des poissons et des légumes frais en période hivernale explique cette tendance haussière. Par rapport au mois d’août 2017, ils ont diminué de 1,0%». S’agissant des prix des «boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants», ils ont progressé d’après l’Inpc de l’Ansd, «de 1,1%, en rapport avec l’appréciation des prix des tabacs et stupéfiants évaluée à 1,4% et des vins et boissons fermentées de 0,2%. En variation annuelle, ils ont été majorés de 5,2%». Les prix des «articles d’habillement et chaussures» «ont augmenté de 0,5%, en liaison avec la hausse de ceux des chaussures de femme 1,1%, des vêtements de dessus d’homme, 1,2% et des chaussures d’enfants, 0,9%. En comparaison à leur niveau d’août 2017, ils se sont raffermis de 0,2%». Les prix des services de «logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles» ont aussi suivi la même tendance. Ils se sont accrus de 0,2%, suite à l’appréciation des prix des loyers effectifs des locataires et sous-locataires de 0,7% et des combustibles liquides 0,3%. En variation annuelle, ils se sont relevés de 0,9%.

L’inflation a progressé de 0,1%
L’Inpc note par ailleurs, que la hausse de 0,2% des prix des «biens et services divers» «s’explique par celle des prix des services des salons de coiffure et instituts de soins et de beauté de 0,5% et des articles de bijouterie et d’horlogerie, 0,2%. En comparaison au mois d’août 2017, ils ont progressé de 0,3%». Les prix des «meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» ont augmenté de 0,1%. Cette hausse, souligne l’agence, est liée à «celle des prix des articles de ménage en textile estimée à 0,8% et des autres mobiliers de maison et articles d’ameublement et réparation, 0,5%. En variation annuelle, ils ont crû de 1,0%». Les services de «loisirs et culture» se sont renchéris de 0,1% en août 2018, du fait de l’accroissement des prix des papeteries et imprimés divers de 0,9%. En variation annuelle, ils ont augmenté de 1,1%.
Cependant, mentionne l’Inpc, «les prix des services de ‘’transports’’, des ‘’restaurant et hôtels’’, de même que ceux de ‘’l’enseignement’’ n’ont pas connu de variations sensibles… ».
Quid des prix des biens et services de «santé» ? L’Inpc note qu’ils «ont baissé de 0,6% en rythme mensuel, en raison du repli de ceux des médicaments traditionnels de 7%. En variation annuelle, ils ont diminué de 0,4%. Les prix des biens et services de ‘’communication’’ ont été minorés de 1,7%, du fait de la baisse des prix des communications téléphoniques de 2,8%, due à la hausse des offres promotionnelles de crédit au cours du mois sous revue. Comparés à la période correspondante en 2017, les prix de cette fonction ont chuté de 3,2%». Concernant l’inflation, le document de l’Ansd renseigne qu’elle «a progressé de 0,1% en rythme mensuel et de 0,3% en variation annuelle. Les prix des produits locaux et importés se sont relevés respectivement de 2,4% et 0,1%. En variation annuelle, ils se sont repliés respectivement de 0,5% et 0,6%».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here