PARTAGER

La Fédération nationale des boulangers du Sénégal, section départementale de Mbour, n’a pas caché sa colère hier face à la presse dans la salle de délibération de la mairie de Mbour. Selon les boulangers, l’augmentation du prix de la farine a fini d’installer une grande inquiétude dans leur secteur. Car expliquent-ils, beaucoup de boulangeries qui se trouvent sur la Petite-Côte traversent une crise qui à la limite pourrait entraîner une  fermeture de leur outil de travail. Et selon ces derniers, cette situation est imputable à l’augmentation du prix de la farine.
Les boulangers de Mbour rappellent que conformément aux conclusions des assises de la boulangerie organisées en décembre 2017 au King Fahd palace, une baisse du prix de la farine devrait s’effectuer. Le ministre du Commerce leur avait promis  une étroite collaboration entre son département, la Fnbs et les meuniers, de telle sorte qu’aucune décision ne puisse se prendre en l’absence de l’une des parties prenantes. Mais à leur grande surprise, déplore Isidore Dionne, Secrétaire général de la section, «l’Etat et les meuniers se sont ligués pour faire passer le prix du sac de farine de 13 200 francs à 16 700 francs Cfa, ce qui est une violation flagrante des conclusions des assises de la boulangerie». Isidore Dionne déclare : «Notre souhait est de toujours fournir aux consommateurs un pain de qualité dans les conditions requises. Nous proposons un format  de pain de 250 g à 200 francs Cfa. Nous appelons ainsi à de nouveaux pourparlers entre l’Etat, les meuniers et les boulangers pour une baisse systématique du prix de la farine, l‘application immédiate des conclusions des assises et une meilleure prise en compte des boulangers.»

abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here