PARTAGER

Les réseaux sociaux sénégalais s’en donnent à cœur joie pour établir une comparaison des prix entre le stade qui doit voir le jour à Diamniadio et des ouvrages semblables dans d’autres pays, comme en Côte d’Ivoire et au Cameroun. Pour dire que celui du Sénégal serait surévalué. C’est vraiment vouloir débattre du sexe des anges. On ne peut comparer deux produits rien qu’à partir de leur prix et s’en arrêter là. Plein d’éléments entrent en compte dans la comparaison des prix, et qu’il n’est pas honnête de se focaliser juste sur un seul.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here