PARTAGER

Le prix Ivoire pour la littérature africaine d’expression francophone édition 2017 sera décerné le 10 novembre prochain au palais de la Culture Bernard Dadié. C’est ce qu’a révélé Isabelle Kassi Fofana, la directrice de la société Akwaba Culture organisatrice de ce prix littéraire qui s’ouvre à la Diaspora africaine. Elle l’a fait savoir en marge du Salon international du livre d’Abidjan. «Ce prix Ivoire est un cri du cœur à la suite d’un constat simple. Tous les prix littéraires pour l’Afrique  sont organisés hors du continent par des gens qui ne sont pas forcément des Africains», précise Isabelle Kassi Fofana. Elle signale que l’objectif, c’est de corriger ce fait mais surtout de mettre en lumière les auteurs africains et célébrer les hommes et femmes qui tournent autour du livre dans l’espace francophone.
«Nous le faisons avec faste et cela nécessite beaucoup de moyens. Le lauréat obtient une enveloppe de 2 millions le jour de la remise, puisque nous le faisons voyager pour le mettre dans d’excellentes conditions de séjour. Il faut ajouter à tout cela notre participation à sa campagne de promotion au niveau des médias», explique la directrice qui ajoute : «Nous l’organisons toujours en présence d’une sommité de la littérature francophone pour en faire un passage à témoin. C’est pourquoi pour les éditions précédentes, on avait enregistré la présence de Ami­nata Sow Fall, Djibril Tamsir Niane, Cheikh Hamidou Kane, Henri Lopez et Alain Mabankou pour ne citer que ceux-là.» Pour la 10e édition du prix Ivoire pour la littérature africaine d’expression francophone, la directrice de Akwaba Culture annonce qu’elle a déjà obtenu l’accord de principe de Wolé Soyinka prix Nobel de littérature qui va honorer de sa présence effective la cérémonie.
A l’en croire, cet événement, à l’image des précédents, va connaitre des programmes para­l­lèles à savoir : des conférences dans des universités et écoles, des concours littéraires pour les élèves afin de les encourager à lire davantage. Autre tradition qui sera respectée, c’est l’attribution d’une mention spéciale à un auteur. La période pour recevoir les candidatures est comprise entre les mois de mars et mai de chaque année. Ainsi le jury sera bientôt à pied d’œuvre pour choisir selon un rythme de travail préétabli, le lauréat 2017. C’est un jury présidé par Weré weré liking et dans lequel on trouve aussi le directeur du Livre et de la lecture, Henry Nkoumo. Si le Sila 2017 a permis de faire connaitre davantage ce prix Ivoire, cela a aussi permis à Isabelle  Akissi Fofana de présenter Frat.Mat Edition dont elle est la directrice. C’est une maison d’édition qui dépend de la société Fraternité Matin.
Frat-Mat édition, qui s’active autour de plusieurs genres littéraires comme le scolaire et le parascolaire, a exposé durant ce salon, 3 ouvrages : Le chant Roman de Were Weré Liking, une biographie de Marie Rrose Giro et une compilation de chroniques publiées par Fraternité-Matin.
Correspondance Particulière

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here