PARTAGER

Le prix Macky Sall du Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue (Cirid) sera décerné cette année à «Moro Naba, le chef traditionnel et spirituel du Burkina Faso». Dans un communiqué de cette organisation, l’on informe que «ce dernier était nominé pour cette première édition au même titre que les évêques du Congo, mais finalement c’est le roi des Mossi qui remporte la palme». Dans le même document, on souligne que «l‘information a été livrée à l’intéressé, puis au chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré qui a reçu à Ouagadougou une délégation du Cirid, conduite par son président-fondateur Deo Hakizimana». Expliquant le choix porté sur le chef traditionnel Moro Naba, Maodo Malick Mbaye, représentant du Cirid en Afrique de l’Ouest, soutient qu’il «a une posture extrêmement importante pour la démarche» de ce centre. «C’est une personnalité connue, respectée et adulée de tout son Peuple. Le dialogue et le consensus sont les armes des grands hommes et le Nogho Naba est une personnalité qui fait preuve de consensus», a-t-il expliqué.
Institué le 2 juin 2016 par le Cirid, le Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique «est doté d’une enveloppe annuelle de cinquante mille euros, soit près de 33 millions de F Cfa». Selon le communiqué, la date de remise du prix sera bientôt connue. Tou­tefois, l’on informe que la «cérémonie officielle de remise du prix est prévue à Genève et sera présidée par le chef de l’Etat sénégalais, parrain de la distinction, en présence d’autres Présidents africains et du lauréat».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here