PARTAGER

Outre Un air de kora, la cérémonie de remise des prix spéciaux a récompensé d’autres films courts et longs métrages, fictions ou documentaires en compétition ou hors compétition. Le Burkina Faso s’est taillé la part belle en décernant à Desrance de Apolline Traoré, le prix de l’Assemblée nationale doté de 7 millions de francs Cfa et celui de la ville de Ouagadougou avec 3 millions de francs Cfa. Le prix Signis, doté de 2 millions de francs Cfa de l’Association catholique mondiale pour la communication, a été également remis à Abdoulaye Dao, un autre Burkinabè qui a réalisé le film Duga les charognards. Ce film a par ailleurs obtenu le prix Uemoa long métrage fiction d’une valeur de 10 millions de francs Cfa. De même Rêve brisé de Bébé Modeste Ganafe Mofe Dog-na du Burkina a reçu le prix Uemoa pour les courts métrages doté de 8 millions de francs Cfa. A côté du Burkina, la jeune équipe ivoirienne qui a réalisé le film Résolution a aussi récolté pas mal de prix lors de cette soirée de remise des prix spéciaux. Notamment celui Houphouët Boigny d’un montant de 10 millions de francs Cfa qui promeut l’intégration politique, la fraternité entre autres. Ce dernier film est également reparti avec le prix spécial Cedeao de l’intégration pour le meilleur film ouest-africain avec 15 millions francs Cfa.
Outre ces pays, la Tunisie, le Maroc, le Mali et le Cameroun ont aussi obtenu des prix spéciaux. Pour ce dernier pays c’est Jean Pierre Bekolo qui a reçu le prix Ousmane Sembène doté de 5 millions de francs Cfa pour son film Les armes miraculeuses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here