PARTAGER

C’est une question que se posent beaucoup de Sénégalais : pourquoi l’Etat n’expérimente pas l’énergie solaire en lieu et place de l’achat de pétrole à l’étranger pour produire de l’électricité. Malgré les apparences, l’énergie solaire n’est pas si facile à exploiter, d’après le directeur général de la Senelec, Mou­hamadou Makhtar Cissé. «L’énergie intermittente constitue une problématique technique avant d’être une question financière. Le solaire coûte plus cher que nos centrales. Nous utilisons beaucoup d’énergie à partir de 19 heures. A Dakar, la journée on évolue à 300, alors que de 19h à 23 h, on monte à 400. Le soir, on n’a pas de soleil et on sait bien que c’est à ce moment où on a le plus besoin d’énergie. Le problème de stockage se pose, parce que c’est cher», a expliqué le patron de la Société nationale d’électricité, assurant que l’Etat y réfléchit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here