PARTAGER

Le Parti socialiste continue de «soutenir» Barthélemy Dias, mais lui conseille de «faire confiance à la justice». En Secrétaire exécutif national hier, Ousmane Tanor Dieng et ses camarades ont évoqué le cas de leur camarade accusé du meurtre de Ndiaga Diouf lors de l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré Cœur en décembre 2011. «C’est un impératif judiciaire, une nécessité politique parce que Barthélemy Dias lui-même réclame justice. Le Ps ne peut qu’être solidaire à cela, le soutient dans cette volonté», a déclaré Ousmane Faye, membre de la cellule de communication du Ps. Durant cette réunion que Ousmane Tanor Dieng n’a tenue qu’avec ces lieutenants comme Serigne Mbaye Thiam, Aïda Sow Diawara, Cheikh Seck, entre autres, le Ps a botté en touche une possible accointance avec les déboires judiciaires de Barthé­lemy Dias. «Est-ce que le Ps est derrière les problèmes judiciaires de Barthélemy Dias ? Cela n’a aucun sens. C’est à la limite de la paranoïa», corrige M. Faye. Qui ajoute : «Si Barthélemy Dias a dit cela, c’est un aveu. Il est en train d’accuser notre justice de faiblesse. Si le procureur a requis 10 ans contre lui, cela veut dire qu’il a suffisamment d’éléments pour avancer cette lourde peine.» Enfin, le Ps a minimisé la liste parallèle annoncée par Khalifa Sall lors des Législatives.
bgdiop@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here