PARTAGER

C’est aujourd’hui que Imam Alioune Ndao va passer devant la barre de la Chambre criminelle. Son audition va marquer la fin des débats des 29 accusés. Selon le président Samba Kane, dès le lundi 7 mai, la chambre va procéder à l’audition des témoins, Massamba Diop et Alioune Diop, respectivement père et frère de Mouhamed Diop et celle du témoin Modou Diop, père de Abdoulahad Diop.
Le Tribunal va suspendre l’audience le mardi 8 et le mercredi 9 mai pour permettre au procureur de préparer son réquisitoire. Le lundi 14, le Parquet fera son réquisitoire. Le Tribunal va encore suspendre le mardi 15 et le mercredi 16 mai pour permettre aux avocats de la défense de préparer leurs plaidoiries. Et le jeudi 17 mai, ce sera le début des plaidoiries de la défense.
Par ailleurs, un des avocats de la défense, Me Alassane Cissé, a fait une observation. Il  sollicite l’analyse d’un expert pour l’authenticité de l’audio diffusée à la barre et qui serait la voix de Diokhané qui s’entrainait avec sa femme Amy Sall. Selon  le Parquet, sa femme Coumba a approuvé que c’est bien la voix de son mari devant la chambre. Et pour en avoir le cœur net, l’avocat de Diokhané souhaiterait que cet audio «soit réentendu» par un expert pour déterminer la paternité de cette voix, car son client conteste avec véhémence en être le proprié­taire.  D’ail­leurs, «on ne lui a jamais communiqué cet audio. C’est la première fois que je l’ai entendu», a dit Me Cissé.
De l’avis de Me Noumbé Wane, qui défend Coumba Niang, la femme de Diokhané, «il n’appartient pas à une personne poursuivie d’apporter des preuves. C’est au ministère public d’apporter la bonne preuve».
Dans sa réplique, le Parquet pense qu’il faut faire la part des choses entre la recevabilité et la validité des éléments de preuve. «C’est une pièce de la procédure que le ministère public n’a pas inventée. Pour les documents de preuve, chaque personne a la liberté de les interpréter à sa manière. Je n’ai fait que des remarques mais je m’en rapporte à la décision du juge», dit le procureur.  Le Tribunal se prononcera sur ce point aujourd’hui.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here