PARTAGER

La Cour pénale internationale a décidé ce vendredi la libération sous conditions de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. L’ex-Président ivoirien et l’ancien ministre ont été acquittés le 15 janvier de crimes contre l’humanité commis lors des violences postélectorales de 2010-2011.

La décision de la Cour d’appel de la Cpi a été prise à l’unanimité des cinq juges de la Chambre. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devront aller dans un Etat qui accepte de les accueillir, précisent les juges qui n’ont toutefois pas détaillé les conditions de cette remise en liberté. Des détails qui pourraient bien figurer dans la décision écrite, document qui sera disponible dans la soirée.

La Chambre d’appel demande par ailleurs au greffe de prendre le relais et de préparer le départ
des deux personnes acquittées. A noter que la Chambre pourrait réaménager les conditions de cette remise en liberté tous les six mois. Où vont-ils aller ? On sait que la Belgique a déjà accepté d’accueillir Laurent Gbagbo, notamment pour des raisons familiales. En effet, sa seconde épouse et son fils résident sur le territoire belge. Quant à Charles Blé Goudé, l’incertitude régnait ces derniers jours, mais des demandes ont été faites auprès de plusieurs Etats européens.

RFI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here