PARTAGER

En attendant la suite à donner à l’exception concernant la constitution en partie civile de la mairie de Dakar, la défense demande au président de séance de déclarer irrecevable la constitution en partie civile de l’Etat. Ainsi la défense motive cette demande sur le fait que l’Etat n’a pas subi de préjudice au point de constituer partie civile. Certes, reconnait la défense, il y a une dotation émanant de l’Etat pour la mairie de Dakar. Mais cet argent n’est pas utilisé dans la caisse d’avance qui fait l’objet du débat. La défense a aussi souligné que l’Agence judiciaire de l’Etat n’est pas compétente pour représenter l’Etat. Selon Me El Hadji Diouf «un agent judiciaire de l’état est un fonctionnaire, s’il n’applique pas les décisions du palais il est automatiquement affecté à Kédougou. Je ne vois pas ce que l’Etat fait dans cette affaire, il n’a jamais été victime». Même son de cloche, chez Me Clédor Ly qui a officiellement demandé au président de séance de statuer sur ce point. Actuellement les avocats de la défense se succèdent à la barre avec pratiquement le même argument : « l’Agence judiciaire ne peut se constituer partie civile parce qu’elle n’est pas victime de préjudice et n’est pas compétente».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here