PARTAGER

Le président de la Cena, ainsi qu’un certain nombre de membres de cette institution, ont vu leur mandat arriver à expiration depuis un bon moment, et pourtant ils sont toujours maintenus en place. Cette situation inquiète fortement les partisans de Khalifa Sall, membres de la coalition Manko Taxawu Senegaal. En conférence de presse hier, ils ont dénoncé cette situation, ainsi que les propos du Président Macky Sall sur les ondes de France 24 et de Rfi.

M. Cheikh Guèye, maire de Dieuppeul-Derklé et adjoint au maire de Dakar, a estimé qu’il y avait lieu de s’interroger sur les rapports du président de la Commission nationale électorale autonome (Cena) avec Macky Sall. L’élu a déclaré hier au cours d’une conférence de presse convoquée par les partisans de Khalifa Sall, réunis dans Manko Taxawu Senegaal (Mts), en parlant M. Doudou Ndir, que «malgré l’expiration de son mandat, il reste en fonction, sans doute pour couvrir comme lors des élections législatives de juillet 2017, la fraude que le pouvoir en place prépare». Par conséquent, M. Guèye exige l’audit de la Cena et le remplacement sans délais du président et de tous les membres dont le mandat est arrivé à terme. Dans un autre angle, le membre du Haut conseil des collectivités territoriales soutient que «le processus électoral est biaisé à cause du pouvoir qui, dans une fuite en avant échevelée, a remis en cause les acquis démocratiques, historiquement consacrés». Pour lui, les conditions d’un scrutin transparent et sincère ne sont pas réunies «en raison des modifications unilatérales des règles électorales, de l’instrumentalisation de l’administration électorale par le ministère de l’Intérieur, aux fins de faire réélire son candidat».
En outre, Manko taxawu Senegaal exige la nomination d’une personnalité neutre, d’une intégrité exemplaire au poste de ministre chargé des Elections, ainsi que l’audit et la mise à disposition sans délais du fichier électoral. Par ailleurs, Cheikh Guèye, en présence de Barthé­lemy Dias, a soutenu qu’«en tenant ses propos vides de sens sur France24 et Jeune Afrique, Macky Sall donne la preuve définitive qu’il est l’instigateur du complot politique qui a conduit Khalifa Sall devant les juges qui ont choisi de servir sa cause au lieu de rendre la justice en toute impartialité au nom du Peuple sénégalais». Pour sa part, le maire de Mermoz-Sacré cœur a rassuré les militants et sympathisants de l’ex-maire de la ville de Dakar et candidat à la prochaine présidentielle. Il a déclaré : «Khalifa Sall a plus de 35 ans, il jouit de toutes ses facultés mentales et physiques, son casier judiciaire est vierge. Mais aussi, il a assez de parrains pour être candidat. Et les propos de Macky Sall concernant le candidat Khalifa Sall constituent une insulte à l’intelligence des Sénégalais.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here