PARTAGER
Moussa Touré, coordonnateur Samm li nu bokk.

Samm li nu bokk/Alternative solidaire (Slb/As) fustige «le passage en force permanent érigé en mode de gou­ver­nance  par le régime de Macky Sall pour toutes les décisions majeures ayant trait à la vie de la Nation». Précisément, sur le processus électoral, cette coalition membre Manko wattu Senegaal «appelle tous les républicains, démocrates et patriotes à s’opposer par tous les moyens légaux et légitimes aux projets et pratiques antidémocratiques du régime du Président Macky Sall». Elle constate, en effet, que celui-ci est «en train d’ores et déjà de mettre en place, à l’intérieur du pays comme à travers la diaspora, tout un système de tricherie pour opérer un hold-up électoral  lors des élections législatives  de 2017 et de la Présidentielle de  2019». Buuba Diop et Cie «attire(nt) l’attention de tous les citoyens et républicains épris de paix, de justice et de stabilité du pays sur les graves risques de troubles qu’engendreraient des contestations avant, pendant et après les élections. Ce, du fait de  la rupture du consensus sur le processus électoral par le pouvoir du Président Macky Sall». A ce titre, Slb/As «exige la mise en place du comité de veille et de suivi du processus électoral avec des personnalités et des organisations neutres, au-dessus de tout soupçon, ainsi que le respect du calendrier électoral républicain et exhorte tous les citoyens à s’opposer à une prolongation du mandat des députés de l’actuel Parlement».
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here