PARTAGER

Les Jeunes associés musulmans de Yoff comptent s’investir pleinement pour l’instauration d’un Etat palestinien. Au cours de ses journées culturelles qui démarrent aujourd’hui, l’association va sensibiliser sur l’«agression» dont subit ce Peuple arabe du Proche-Orient.

Dans le cadre du combat pour la création de son Etat, la Palestine peut compter sur le soutien de l’Association des Jeunes associés musulmans de Yoff (Jamy). Lors de la 7ème édition de ses journées culturelles qui démarrent aujourd’hui et ce, jusqu’à dimanche, Jamy compte entre autres thèmes, sensibiliser sur l’«agression» dont subit le Peuple palestinien. «Les Palestiniens sont persécutés et ont peu de soutiens dans le monde. C’est comme des gens à qui on demande de ne pas sortir de leur maison. C’est une agression. Les frontières israéliennes s’agrandissent de jour en jour alors que ce pays n’existait pas (Sic). Les Palestiniens étaient les premiers occupants de ces terres. Israël utilise la force avec l’aval de l’Occident qui ferme les yeux sur toutes les injustices dont font face les Palestiniens. Les pays arabes avec leurs milliards ne soutiennent pas la Palestine», se désole Djibril Thiom, secrétaire général des Jamy.
Pour lui, le combat pour l’instauration l’Etat palestinien est «noble» en ce que sens que cela va rendre justice à un Peuple qui «souffre depuis des dizaines d’années». «Des gens pensent que si on parle de la Palestine, on a affaire à des terroristes ou des intégristes. Ce n’est pas vrai. Ils sont agressés chez eux», explique M. Thiom. Jamy est un mouvement qui vise à propager les valeurs islamiques dans la société. Lors de ces journées dont le thème est axé sur «la globalité de l’islam», diverses activités sont prévues. Il s’agit d’une conférence sur les points similaires entre le ramadan et le pèlerinage à la Mecque, d’un podium islamique, d’une consultation médicale gratuite et d’une conférence sur la responsabilité des parents face à l’éducation des enfants. «Les jeunes cèdent à un lavage de cerveau qui dit que l’islam recommande de prendre les armes pour aller combattre en Syrie. Ils ne maitrisent pas les véritables motifs de cette guerre. L’islam est une religion d’ouverture, de tolérance», rappelle le Sg des Jamy.
Actualité oblige, Jamy va également consacrer une conférence sur l’impact de la corruption sur le développement du pays. «La corruption est une entrave au développement d’un pays. Malheureusement la jeunesse n’y est pas consciente. Ces pratiques sont récurrentes dans le champ politique où certains échangent leur vote à 100 mille ou 50 mille francs. C’est de la corruption. Cela existe dans l’Administration et dans la circulation routière. Pour que le pays soit épargné de certains maux, il faut que la corruption cesse. Cela doit commencer par les dirigeants qui ont l’obligation de donner l’exemple», invite Djibril Thiom.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here