PARTAGER

45 à 55 mille tonnes de pomme de terre seront produites cette année dans la commune de Kayar, sur 780 ha de terres emblavées, pour un chiffre d’affaires qui pourrait atteindre 10 milliards de francs Cfa, indique Elimane Dionne, trésorier général de l’Association des producteurs maraichers de Kayar. C’était au cours d’une Assemblée générale de ladite association. Une production qui fait dire au maire de la localité, Ndiassé Kâ, par ailleurs producteur maraîcher, que la filière pomme de terre est en train de prendre son envol à Kayar. Puisque, estime l’édile de la commune, Kayar reste le premier producteur de pomme de terre dans la zone des Niayes.
Revenant sur la production de cette dite filière, le président de l’Apmk, Ndiagua Fall, explique que «la pomme de terre était un produit rare au Sénégal. Il y avait même des ruptures, alors qu’elle fait partie des produits les plus consommés au Séné­gal». Toutes raisons qui ont poussé, selon lui, les pouvoirs publics à prendre la décision de subventionner les producteurs maraichers pour booster la filière. «Nous avons démarré donc la production en 2011 et nous avons produit, au plan national, 30 mille tonnes. La campagne suivante, nous avons produit 35 mille tonnes au Sénégal, et celle de 2014-2015, 45 mille tonnes.» Mais aujourd’hui, fait remarquer le président l’Apmk, «nous avons produit 125 mille tonnes au niveau national et Kayar porte 45 mille tonnes». Ndiagua Fall relève cependant, quelques difficultés liées surtout au problème de stockage du produit. «Malgré les efforts que l’Etat est en train de faire, avec la construction de chambres froides et l’arrêt de l’importation, nous avons des problèmes de stockage du produit», affirme-t-il. Et selon lui, «si on règle ces difficultés, Kayar pourra porter la production de pomme de terre du Sénégal».

«Nos détracteurs racontent des contrevérités»
Sur l’organisation de l’As­semblée générale,   le président de l’Apmk fera savoir que c’est pour «répondre aux membres de l’association» qui critiquent sa gestion. Ces derniers avaient organisé un sit-in, la semaine dernière, pour décrier sa gestion. Ils l’accusent d’avoir acheté une voiture 4×4 à plus de 6 millions de francs Cfa, également bloqué le processus de renouvellement des instances de ladite association. Aussi, ils soupçonnent le camp du président de distribuer, de manière sélective, des intrants agricoles.
Répondant à ses détracteurs, le président indique que «ce sont des frustrés. Ils veulent ternir mon image et détruire l’œuvre de construction entamée par notre équipe. Nous sommes élus par les populations et le camp adverse était présent le jour du vote. Il n’y a pas longtemps, ils ont fait une sortie dans les médias. Mais, ils ne racontent que des contrevérités. M. Fall explique aussi, que «si l’Etat a accepté d’arrêter l’importation de la pomme de terre, c’est grâce en grande partie, aux efforts de notre association qui s’est battue à fond pour la cause des concitoyens».
Pour sa part, le maire de Kayar, Ndiassé Kâ, indique que ceux qui parlent de mauvaise gestion, sont «coachés par des hommes politiques qui veulent réduire la notoriété du Président Sall dans leur localité». Mais assure l’élu, «c’est déjà peine perdue. Nous ne laisserons personne détruire ce que le Président Macky Sall a entamé à Kayar. Il veut soutenir les producteurs maraîchers parce que les intrants, de même que le gasoil, sont subventionnés. Nous faisons de la politique de développement. Ils se réclament intellectuels, eux, mais en réalité, ils n’ont rien compris».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here