PARTAGER

S’il n’est bien surveillé au niveau de la production et de la distribution, le pain peut remettre en cause les efforts de lutte contre le coronavirus au Sénégal compte tenu de la quantité et du nombre d’acteurs intervenant dans ce sous- secteur. En effet, la production journalière de la baguette de pain est de 8 millions dont 75% quotidiennement distribués. La manipulation du pain de la boulangerie à la boutique du coin nécessite donc de protéger le produit. «Evitons qu’un cas soit mis dans la boulangerie. Cela va faire un effet boomerang dans ce pays. Le pain est cuit à 250°, le coronavirus résiste de 26 à 27°, mais le risque peut être moindre dans une boulangerie si nous imposons au niveau des boulangers les mesures hygiéniques nécessaires mais surtout qu’on arrête la distribution du pain telle qu’elle est faite. Que les gens achètent le pain dans la boulangerie», a convié Amadou Gaye, président de la fédération des boulangers du Sénégal. Son cri du cœur a été partagé par l’ensemble des boulangers et des représentants des différentes associations de consommateurs à la réunion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here