PARTAGER

En janvier 2019, les prix de production industrielle ont fléchi de 1,8%, comparativement à ceux du mois précédent. Cette variation, relève l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), «est imputable à la réduction des prix de production dans les industries chimiques estimée à 5,5%, de celle de la production d’énergie évaluée à 2,7%, des industries alimentaires de 1%, et des matériaux de construction, 0,5%». Il a été noté, d’après l’Ansd, «une augmentation des prix de production dans les industries mécaniques de 2,9%. Les prix de production dans les industries extractives, textiles et du cuir, du papier et du carton, ainsi que ceux des autres industries manufacturières n’ont pas connu de variations sensibles sur la période. Relativement à ceux du mois correspondant de l’année précédente, les prix de production industrielle ont progressé de 1,4%».
Dans leur analyse sectorielle, les statisticiens expliquent que «relativement au mois précédent, les prix de production dans les industries chimiques ont chuté de 5,5%. Cette variation est principalement liée à la diminution conjointe des prix de raffinage pétrolier de 13,2%, et de fabrication des produits chimiques de base, 2,9%. Toutefois, il a été noté une stabilité des prix des produits pharmaceutiques, de savons, détergents et produits d’entretien, ainsi que ceux de peinture et vernis. Rapportés à ceux de janvier 2018, les prix de production dans les industries chimiques se sont relevés de 1,1%».
Sur le repli des prix dans les industries de production d’énergie, l’Agence indiquent qu’ils «se sont réduits de 2,7% par rapport au mois précédent, sous l’effet principalement de la baisse de ceux de production et distribution d’électricité estimée à 4,1%. Comparativement à la période correspondante de 2018, les prix de production dans les industries de production d’énergie se sont accrus de 2%».
«Les prix de production dans les industries alimentaires se sont repliés de 1% entre décembre 2018 et janvier 2019», souligne l’agence. Avant de préciser que «cette évolution est imputable à celle des prix de produits alimentaires à base de céréales évalués à 15,8%, ainsi que ceux de grains et d’aliments pour animaux de 8,3%. Comparés à ceux de la période correspondante de 2018, les prix de production dans les industries alimentaires se sont contractés de 0,5%». S’inscrivant dans cette même tendance, «les prix de production dans les industries des matériaux de construction ont régressé de 0,5%. En janvier 2019, sous l’effet principalement de ceux du ciment. En revanche, ils sont se redressés de 6,5% en rythme annuel».
Les prix de production dans les industries mécaniques ont, cependant, progressé de 2,9%, sous l’effet principalement de ceux de fabrication des autres ouvrages en métaux de 10,5%. Toutefois, il est noté une stabilité des prix des produits de la sidérurgie, de fabrication de machines et matériels électriques ainsi que ceux de fabrication d’équipement et appareils de radio, télévision et communication. En variation annuelle, les prix de production dans les industries mécaniques ont crû de 0,5%.
Pour les prix de production dans les industries extractives, ils sont restés inchangés en rythme mensuel. En effet, l’augmentation des prix d’extraction de pierre, de sable et d’argile est contrebalancée par la diminution des prix d’extraction de phosphates. Par rapport à leurs niveaux de janvier 2018, les prix de production dans les industries extractives se sont réduits de 0,8%. Idem pour les prix de production dans les industries textiles et du cuir ; ceux de production dans les autres industries manufacturières et de production dans les industries du papier et du carton.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here