PARTAGER

Contrairement à l’année dernière où ils avaient un bilan de l’exercice 2015 un peu en deçà des projections, les responsables de Sabodala gold operations (Sgo) ont affiché «une bonne mine» hier, lors de la publication de leur 6e rapport de Res­ponsabilité sociale d’entreprise (Rse). Pour le directeur général de la filiale de Teranga gold au Sénégal et son équipe, «2016 a été une année riche en actions et succès». En présence de l’ambassadeur du Canada au Sénégal, de la directrice du Contrôle et de la surveillance des opérations minières, et du président du réseau Rse Sénégal, Abdoul Aziz Sy explique : «La vente des 217 mille onces d’or, soit 6,15 tonnes, que nous avons produites en 2016, représentant un bond de 19% comparé à notre production de 2015, a généré 150 milliards de francs Cfa, soit une progression de 20% de notre chiffre d’affaires annuel par rapport à 2015. Le cours de l’or s’étant nettement apprécié entre 2015 et 2016, passant de 1 161 dollars l’once en 2015 à 1 234 dollars l’once en 2016.» Le Dg de Sgo d’ajouter : «117 milliards de francs Cfa, représentant 76% de notre chiffre d’affaires, ont été directement dépensés au Sénégal. Cela équivaut à 1,4% du Pib du Sénégal. Cette enveloppe se répartit comme suit : 78 milliards de francs Cfa en achats locaux payés directement à nos fournisseurs et prestataires au Sénégal qui eux-mêmes paient des impôts et emploient des personnes auxquelles ils versent des salaires, plus de 30 milliards de francs Cfa versés à l’Etat en redevances, impôts, taxes, droits de douanes et autres contributions, 837 millions de francs Cfa directement investis dans le financement de projets communautaires conçus par, avec et pour les populations des communes autour de la mine.» En ce qui concerne l‘approvisionnement local, entre autres actions, «558 millions de francs Cfa dépensés exclusivement à Kédougou en 2016».
Suffisant pour que le président du réseau Rse Sénégal, Philippe Barry, juge que la filiale de Teranga gold est un modèle, car très peu d’entreprises présentent un rapport Rse. Et, estime-t-il, ses actions cadrent parfaitement avec la charte Rse. Dans le même sillage, Roseline Mbaye Carlos, directrice du Contrôle, de la surveillance des opérations minières, quant à elle, considère que Sgo a «parfaitement compris que l’exploitation minière res­ponsable va au-delà de la réalisation d’infrastructures sociales de base».

42,5 tonnes d’or produites en 10 ans
La publication de ce 6e rapport Rse coïncide avec le 10e anniversaire de la mine de Sabodala. Et, révèle Abdoul Aziz Sy, «en 10 ans, nous avons produit 1 million 500 mille onces (42,5 tonnes) d’or que nous avons remplacées grâce au succès de nos équipes d’exploration. En effet, nos réserves qui étaient de 1 million 500 mille onces d’or en 2007 atteignent deux millions 600 mille onces d’or, soit 74 tonnes en 2016, ce qui prolonge la durée de vie de notre mine jusqu’en 2029 au moins». Aussi, souligne-t-il, «la capacité de traitement de l’usine a été presque doublée, passant de 2,5 millions à 4 millions de tonnes traitées, notre profil de production annuelle passant de 150 mille onces d’or par an à plus de 200 mille onces annuelles aujourd’hui».
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here