PARTAGER

«Je fais partie des étudiants qui étaient renvoyés, mais le renvoi d’étudiants, c’est bien après 68. C’est en 71. Je n’ai pas été incorporé dans l’Armée parce que je me trouvais à Rebeuss à l’époque. On m’a mis de force en prison, mais mes camarades comme Abdoulaye Bathily, Mamadou Diop Decroix, Sakhoura Diop, Mbaye Diouf, nous étions renvoyés au mois de mars. Et nous étions 49 à être exclus. Et parmi nous, il y avait des étudiants non sénégalais. Et eux, ils sont rentrés chez eux. Nous, Senghor nous a fait incorporer dans l’Armée. Moi, je n’ai pas fait l’Armée parce que je me trouvais en prison. Parce qu’au moment du déclenchement des évènements, j’étais vice-président aux relations extérieures de l’Union démocratique des étudiants sénégalais. Je suis allé en mission à Saint-Louis et à Thiès pour rencontrer les élèves. Et c’est au sortir du lycée de Thiès que la police m’a cueilli (….) J’ai été jugé au mois d’août 71. On m’a inculpé et mis en prison pour soi-disant attentat à la sûreté de l’Etat. J’ai été détenu en février 71 jusqu’au mois d’août. J’ai été jugé et condamné à 6 mois de prison ferme».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here