PARTAGER

Presqu’une semaine pour mettre la main sur les personnes suspectées dans l’affaire du meurtre du commandant de la Brigade de gendarmerie de Koumpentoum. Cette performance dénote de la qualité du professionnalisme des hommes en bleu. Une véritable chasse à l’homme sans répit a eu raison du présumé bourreau de l’adjudant major Tamsir Sané et de ses supposés complices.
A voir le déroulement des opérations, on pourrait être tenté de dire que la gendarmerie avait mis un point d’honneur à procéder, en un temps record, à l’arrestation de ceux qui seraient mêlés au meurtre à Koumpentoum, vendredi dernier, de l’un de ses sous-officiers.
A la justice de faire maintenant son job.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here