PARTAGER

Il surprend tout son monde et se débarrasse de la terreur de Banjul. C’est en seulement deux mois que Adama Barrow, âgé de 51 ans, s’est défait de Yahya Jammeh, qui a tenu d’une main de fer la Gambie. Focus sur un homme qui est appelé à tourner une page de 22 années de terreur.

Son élection à la tête de la République de Gambie sera sans aucun doute l’une des grosses surprises de l’histoire politique africaine. Au point de susciter la réaction, encore plus surprenante de son adversaire, celui qui était jusque-là considéré par l’opinion nationale et internationale comme indéboulonnable. Ce 1er décembre 2016 restera longtemps gravé dans les annales politiques gambiennes et africaines. Adama Barrow est élu président de la République de Gambie devant la «terreur» Yahya Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans. Adama Barrow a recueilli 263 515 voix contre  212 099 pour Yahya Jammeh.  
Mais au juste, qui est ce Adama Barrow ? Né le 16 février 1965 à Mankamang Kunda, près de la ville de Basse Santu Su, à l’extrémité orientale de la Gambie, le nouveau président de la République de Gambie est un dirigeant d’entreprise et homme politique, membre du Parti démocratique unifié de Gambie (Udp). C’est à l’école primaire locale de Koba Kunda qu’il entame ses études avant de rejoindre l’école secondaire de Crab Island à Banjul, en bénéficiant d’une bourse pour l’école secondaire musulmane.
Ce n’est qu’en 1996 que Adama Barrow intègre la politique en adhérant au Parti démocratique unifié (Udp). Au début des années 2000, il quitte la Gambie pour Londres, où il se forme aux métiers de l’immobilier, tout en travaillant comme gardien dans la sécurité. Cette expérience lui permettra d’ailleurs de travailler pour la société Alhagie Musa and Sons, jusqu’à en devenir, le directeur des ventes.
Entre temps, Adama Barrow a servi en tant que garde du corps de l’homme d’affaires gambien, Momodou Musa Njie, père de l’épouse de l’ancien président Dawda Jawara, renversé justement en 1994 par Yahya Jammeh. Sa fortune, Adama Barrow l’a plutôt acquise lorsqu’il s’est lancé dans l’immobilier, en ouvrant sa propre agence, Majum Real Estate, à Banjul.
Toujours attiré par la situation politique de son pays avec les répressions multiples du régime de Yahya Jammeh, il finit par s’imposer au point de devenir le candidat unique de l’opposition pour l’élection présidentielle du 1er décembre 2016.

Comment il est devenu candidat
Il faut dire que Adama Barrow n’avait pas prévu de conduire les destinées du Parti démocratique unifié (Udp) pour l’élection présidentielle d’avant-hier jeudi. Sa nomination est intervenue à la suite de la condamnation à trois ans de prison ferme du chef historique du parti, depuis 20 ans, Ousainou Darboe, en juillet dernier. Cet avocat engagé dans la défense des droits de l’Homme réclamait la lumière sur la mort de Solo Sandeng, une autre figure de l’opposition, arrêté à Banjul en compagnie de plusieurs responsables du parti. «Nous avons mis nos différends de côté dans l’intérêt de ce pays. Les Gambiens sont fatigués par 22 ans de mauvaise gestion de Yahya Jammeh auxquels nous mettrons fin quand nous irons aux urnes», dira celui qui était le trésorier du parti. Il aura fallu deux mois de campagne à Adama Barrow pour mettre fin à 22 ans de règne de celui qui a gouverné de mains de maitre la Gambie.
Désormais à Adama Barrow de redonner espoir à ce Peuple qui a longtemps souffert et de goûter enfin aux délices de la liberté. Condamnations à mort, tortures, arrestations sans procès, détentions secrètes, prisons à ciel ouvert, étaient le quotidien des Gambiens. Hommes politiques, défenseurs des droits de l’Homme ou encore journalistes, tous ont subi les foudres du régime de Jammeh. Sans se soucier des sanctions internationales. Après 22 ans de souffrance, ce petit pays entouré par le Sénégal est devenu l’un des plus pauvres de la planète. Justement, ce sera l’autre énorme défi qui attend Adama Barrow.
wdiallo@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. […] proclamation officielle des résultats du scrutin présidentiel en Gambie, Son Excellence, Monsieur Macky Sall, président de la République a eu un entretien téléphonique ce vendredi 2 décembre 20…. A cette occasion, le Chef de l’Etat a adressé ses chaleureuses félicitations à Monsieur […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here