PARTAGER

Pour le financement du Programme d’appui au développement de l’éducation au Sénégal (Pades), l’Agence française de développement (Afd) et le Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) ont accordé au gouvernement 47,535 milliards de francs Cfa.

L’Agence française de développement (Afd) et le Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) vont débourser 47,535 milliards de francs Cfa pour le financement du Programme d’appui au développement de l’éducation au Sénégal (Pades). La convention de financement a été signée hier par l’ambassadeur de France au Sénégal, la directrice de l’Afd et le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, Ama­dou Hott.
Ce financement conjoint de 72 millions 200 mille euros, soit 47,535 milliards de francs Cfa, explique M. Hott, est constitué d’un crédit de 25 millions euros, soit 16 milliards 500 millions de francs Cfa octroyés par l’Agence française de développement et d’une subvention de 47 millions 200 mille d’euros, soit 37 milliards 100 millions de francs Cfa. Cette subvention, souligne le ministre, est répartie pour 3 millions 200 mille euros du Partenariat mondial pour l’éducation (Pme) et 10 millions d’euros de l’Afd.
Le Pades, auquel ce financement est destiné, «a pour finalité de contribuer à l’amélioration des compétences de tous les enfants sénégalais et à la poursuite réussie de leurs parcours d’éducation dans la perspective de l’atteinte des objectifs à court terme de l’Education nationale, dans le cadre du Programme d’amélioration de qualité, de l’équité et de la transparence du secteur de l’éducation et de la formation (Paquet-Ef)».
Pour M. Hott, ce programme permettra au gouvernement du Sénégal de se donner les moyens de faire de l’école un lieu de socialisation, de citoyenneté et d’excellence, d’apporter une réponse appropriée à la demande d’éducation et de formation des populations. Aussi poursuit-il, «ledit programme permettra de mettre en œuvre la politique de développement d’une éducation de base et d’améliorer la gouvernance du secteur, conformément aux orientations de son Excellence monsieur le président de la République, Macky Sall». Par ailleurs, l’Agence française de développement indique que 16% de ce financement seront consacrés à des actions de renforcement de capacités du ministère de l’Education nationale et 84% seront versés sous forme d’appui budgétaire sectoriel pour l’éducation.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here