PARTAGER

La Coopération italienne a attribué un financement global de 17,5 millions d’euros, soit environ 12 milliards de francs Cfa, pour trois ans, au Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (Padess). Ce projet s’inscrit dans les lignes directrices du nouveau cadre de coopération-Pays Italie-Sénégal. Il va contribuer à la réalisation du Plan Sénégal émergent (Pse) et des Objectifs de développement durable (Odd), notamment en matière de lutte contre la pauvreté, la protection sociale, de genre et de développement économique local. Le Padess a rappelé mardi sa coordonnatrice, Aïssatou Ayo Ba, lors d’une rencontre d’échanges et de partage sur sa mise en œuvre opérationnelle, «est une consolidation et une amplification des résultats du Programme intégré de développement économique et social (Pides)» qui était un programme de protection sociale, basé sur l’autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes dans les régions de Dakar et Kaolack avec comme partenaire stratégique, la Coopération italienne. Aujourd’hui, le Padess a élargi ses interventions dans la région de Sédhiou et contribue dans la réalisation d’infrastructures et d’équipements sociaux de base et de niveau intermédiaire. Les bénéficiaires directes sont les femmes, les jeunes, les familles pauvres et les membres d’organisations et d’entreprises tels les Organisations paysannes, les groupements de femmes, les Groupements d’intérêt économique (Gie), les Petites et moyennes entreprises (Pme), entre autres.
La cérémonie d’avant-hier marque la phase opérationnelle du Padess qui met l’accent sur la promotion d’une démarche participative et inclusive. Selon sa directrice, Alexandra Pierre Mataï, la Coopération italienne veut reconnaitre le rôle de la diaspora et définir les instruments pour mesurer la participation de tous les Sénégalais travaillant en Italie et qui peuvent aider au développent du Sénégal.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here