PARTAGER
Poignée de main entre Ibrahima Diouf et Pascal Ehemba

 Par Dialigué FAYE – Après d’intenses efforts déplo­yés, 12 chefs d’entreprises privés ont été récompensés hier par le Bureau de mise à niveau (Bmn). Au total, c’est un montant de 3,621 milliards de francs Cfa d’investissements approuvés et 964 millions de francs de primes octroyées. Parmi ces 12 entreprises, 7 ont bénéficié du programme de mise à niveau globale, tandis que les 5 autres ont profité du programme de mise à niveau spécifique nationale. Les 7 dossiers ont été approuvés pour un montant de 3,348 milliards de francs d’investissements et 847 millions de primes attribuées en contrepartie. Ces entreprises interviennent dans les domaines de la production et commercialisation d’emballages plastiques, de l’hôtellerie et restauration, des Btp… Concernant les 5 autres dossiers, ils représentent un montant de 273 millions de francs Cfa d’investissements approuvés et 117 millions de primes accordées. Il s’agit de Petites et moyennes entreprises (Pme) évoluant dans la transformation de céréales, les Btp, les Tic…
Ibrahima Diouf, directeur du Bureau de mise à niveau (Bmn), explique que «les primes viennent récompenser les efforts antérieurement déployés par le chef d’entreprise. Et elles sont octroyées en fonction du niveau de réalisation des investissements».
Ces bonus devraient par con­séquent impacter «positivement» les performances de ces entreprises bénéficiaires. «La mise à niveau est très importante pour les Très petites entreprises (Tpe). Elle permet à l’entreprise d’être plus structurée, d’améliorer ses services, ses performances. Elle permet de pallier certains problèmes de compétences, parce qu’au Sénégal, parfois les compétences sont difficiles à trouver. Elle permet de former les compétences qui sont là», témoigne un des bénéficiaires du programme de mise à niveau spécifique, Julien Malle, gérant d’Ak-Project, spécialisée dans les Tic.
La phase pilote de ce programme spécifique a été réservée à la région naturelle de la Casa­mance. Après un an de mise en œuvre, indique Ibrahima Diouf, 25 Pme de cette partie sud du Sénégal en ont bénéficié. Leurs dossiers de mise à niveau représentent 1,9 milliard de francs Cfa d’investissements approuvés et 400 millions de francs de primes octroyées.
Suffisant pour que le président de la Chambre de commerce de Ziguinchor, Pascal Ehemba, exhorte les autorités étatiques à booster les ressources financières du programme, afin que le Bmn puisse appuyer davantage les Pme, non seulement de la Casamance, mais également celles des autres régions.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here