PARTAGER

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de modernisation des villes (Promoviles), le gouvernement a obtenu un financement supplémentaire de 30 milliards de francs Cfa. C’est du moins ce qu’a annoncé hier, le ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale, lors d’une visite de chantiers à Mbour, couplée du lancement des travaux de la deuxième phase dudit programme dans la commune. «Nous avons été récemment voir des bailleurs et 80 milliards supplémentaires vont être investis à travers les programmes d’équité territoriale, mais également, 30 milliards sont réservés à Promovilles. Cela veut dire que d’ici l’horizon 2025, tous les centres urbains du Sénégal auront à bénéficier des programmes de Promo­villes», a déclaré Mansour Faye.
La commune de Mbour a bénéficié de la première phase du Promovilles, d’un linéaire de près 6,850 km de voirie. «Cette phase a littéralement transformé le visage de la ville de Mbour. Nous avons parcouru les zones concernées où on a mis un système d’assainissement. Nous avons également écouté les populations qui ont exprimé leur satisfaction par rapport, non seulement à la voirie qui est éclairée mais aussi, à cette voirie assainie», a déclaré M. Faye.
En écho à ces propos, Saliou Samb, le président du Conseil départemental de Mbour, a rappelé que la commune avait besoin de ces infrastructures qui ont changé le visage de Mbour en plus d’assurer une fluidité de la circulation. Ainsi assure-t-il, une politique d’entretien de ces routes a été mise en place. «Pour l’entretien des routes, il y a des gens qui ont été formés. C’est un projet assez complet, qui a pris en compte tous les aspects d’une bonne gestion. Et nous ne pouvons que nous en féliciter. Mbour est favorisée dans ce programme», s’est réjoui M. Samb.
Avec la phase 2 et les voies de contournement qui y sont prévues, la circulation sera davantage fluide dans la ville de Mbour. La deuxième phase, d’après le ministre, sera réalisée en 16 mois. «Nous avons reçu les assurances de l’entreprise qui les exécute. Les deux phases du programme à Mbour sont évaluées à 8,5 milliards de francs Cfa pour un linéaire de 16 km. La route sera aménagée avec de l’éclairage, de l’assainissement mais aussi, avec des panneaux de signalisation pour moins d’encombrement», a dit Mansour Faye.
Cette commune, qui a souffert de manque de routes, commence à sortir la tête de l’eau grâce aux projets réalisés dans le cadre du Promovilles.
abciss@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here